«C'est une grosse tarlouze» : le CSA saisi par une association après les propos de Joey Starr

«C'est une grosse tarlouze» : le CSA saisi par une association après les propos de Joey Starr© Vincent Kessler Source: Reuters
Joey Starr à une conférence de presse à Cannes, illustration

L'émission On n'est pas couché sur France 2 vole de polémique en polémique. Le 2 décembre, Joey Starr, invité de Laurent Ruquier, a suscité l'ire d'une association LGBT en qualifiant André Manoukian de «tarlouze». Le CSA a été saisi.

Le 2 décembre, le plateau de l'émission On n'est pas couché sur France 2 a de nouveau été le théâtre d'une polémique. Après une séquence au cours de laquelle Christine Angot a établi un parallèle maladroit entre les «noirs» et les «arabes», c'est le chanteur et comédien Joey Starr qui a provoqué l'ire d'une association de défense des droits LGBT en décrivant le comportement d'André Manoukian en soirée : «Ouais, c'est une grosse tarlouze.»

Laurent Ruquier le questionnait à ce moment sur les nuits arrosées consécutives aux enregistrements de l'émission La Nouvelle star. Selon les propos de Joey Starr, André Manoukian, qui co-présente l'émission avec le rappeur, préférait aller se coucher plutôt que de festoyer avec ses camarades. C'est ce qui a provoqué les propos du chanteur reconverti dans la comédie.

L'association LGBT L'Amicale des jeunes du refuge a pris ombrage de cette sortie et a décidé de saisir le Comité supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour ce qu'elle estime constituer le symptôme d'une «banalisation de l'homophobie».

Signes des temps ? Les signalements semblent s'accumuler au CSA. La veille, Marlène Schiappa avait déjà saisi le gendarme de l'audiovisuel pour une blague sexiste de l'animateur et humoriste Tex sur C8.

Joey Starr a eu beau tenter une sortie honorable en s'excusant de parler «comme un garagiste», la polémiste Christine Angot lui a tout de même fait remarquer que son langage pouvait déranger les spectateurs et que ces mots pouvaient être qualifiés de «désobligeants». Las, le rappeur est un dur à cuire : «Je m'en cogne», a-t-il rétorqué, avant de préciser que selon lui, le monde «est fait de choses désobligeantes».

Lire aussi : «Faire la leçon aux Arabes» ou «aux Noirs» : l'étrange parallèle d'Angot crée le malaise sur Twitter

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.