Marché clandestin sur les Champs-Elysées : la police et les forains s'opposent (PHOTOS)

- Avec AFP

Marché clandestin sur les Champs-Elysées :  la police et les forains s'opposent (PHOTOS)© PATRICK KOVARIK Source: AFP
Les Champs-Elysées en novembre 2014

La circulation sur les Champs-Elysées et ses alentours a été restreinte pour «éviter l'installation d'un marché non autorisé sur la voie publique», le «roi des forains» Marcel Campion ayant annoncé son intention de réinstaller son marché de Noël.

La préfecture de police de Paris a annoncé le soir du 31 octobre sur Twitter une restriction de circulation dans le secteur «Concorde Champs-Elysées».

«Il s'agit de contrôle des services de police sur des véhicules pour éviter l'installation d'un marché non autorisé sur la voie publique», a expliqué à l'AFP une source policière. Plusieurs véhicules, dont certains transportaient des petites cabanes pour les marchés de Noël, ont été contrôlés en «plusieurs points de la capitale».

Les tentatives de réinstaller le marché de Noël ont été observées dès le soir du 31 octobre. Selon franceinfo, les forains ont mené une opération escargot sur le périphérique parisien avant d’arriver aux Champs-Elysées pour tenter d’installer le marché de force.

Contacté par l'AFP, Marcel Campion, promoteur historique des fêtes foraines parisiennes, a expliqué que les forains comptaient réinstaller le marché de Noël et ses chalets le 1er novembre en fin de matinée afin de «concrétiser» le contrat qui le «liait avec la ville». Le Conseil de Paris a néanmoins choisi cet été d'abandonner ce marché tel qu'il était géré par Marcel Campion.

«Le contrat a été signé pour six ans, ils ont décidé de l'arrêter mais il y a 240 commerçants, 2 000 emplois en jeu. Il faut indemniser les investissements qui ont été faits» a fait valoir le «roi des forains».

Début juillet, le Conseil de Paris avait voté à l'unanimité la fin du marché de Noël tel qu'il existait, actant la non-reconduction de la convention d'occupation du domaine public signée en 2015 avec la SARL Loisirs Associés qui appartient à Marcel Campion, arrivée au terme de ses deux premières années.

Mais, à la mi-septembre, la mairie de Paris avait fait constater l'installation de câbles électriques dans les arbres de la célèbre avenue parisienne et assigné la société Loisirs Associés dans une procédure d'urgence devant le TGI de Paris. Un mois plus tard, la justice ordonnait le retrait des câbles, mais Marcel Campion était mis hors de cause, la justice ne se prononçant pas sur de possibles liens entre lui et l'entreprise d'électricité Energy Festif, qui a installé les câbles et a agi «sur mandat de Loisirs Associés».

Depuis deux ans, les affaires du forain de 77 ans sont dans le collimateur de la justice. Elle s'interroge notamment sur une convention qui lui a été octroyée en 2015 par la Ville de Paris pour installer sa grande roue sur l'emplacement de la place de la Concorde.

Lire aussi : La circulation à Paris perturbée par des forains (IMAGES)

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.