Chalon-sur-Saône : deux femmes attaquées au marteau, «Allah Akbar» aurait été crié

Chalon-sur-Saône : deux femmes attaquées au marteau, «Allah Akbar» aurait été crié© Damien Meyer Source: AFP
(Illustration)

Dans la ville du département de Saône-et-Loire, deux femmes ont été blessées par un homme armé d'un marteau. L'agresseur est toujours en fuite. Les autorités privilégient la piste d'un acte commis par un déséquilibré.

Le 15 septembre, en fin de matinée, un homme a attaqué deux femmes avec un marteau à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), selon des informations rapportées par France 3.

Les deux victimes, initialement décrites comme sérieusement atteintes, sont en fait blessées légèrement. Elles ont néanmoins été transportées d'urgence à l'hôpital.

L'une d'entre elles a été frappée «à l'arrière de la tête», peut-on lire dans le communiqué conjoint du parquet et de la préfecture. Son état a nécessité quatre points de suture.

«Les deux victimes sont choquées», selon le communiqué, dans lequel on peut lire que les agressions ont eu lieu en fin de matinée et à quelques minutes d’intervalle à proximité du centre-ville. «[L'agresseur a] aussitôt pris la fuite et ne s'est pas manifesté depuis», précisent les institutions.

D'après France 3, des témoins de l'agression ont entendu un cri : «Allah Akbar». Pour autant, les autorités privilégient à ce stade l'acte d'un déséquilibré.

Les services de police et de gendarmerie sont toujours à la recherche de l'assaillant.

Quoi qu'il en soit, cette agression survient dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu : très tôt ce même 15 septembre, un individu armé d'un couteau avait agressé un soldat de l'opération Sentinelle, qui patrouillait dans la station de métro Châtelet, à Paris, sans toutefois parvenir à le blesser. Par ailleurs, une attaque terroriste à l'explosif a fait une vingtaine de blessés dans le métro londonien.

Lire aussi : Un militaire de Sentinelle attaqué à Paris par un homme armé d'un couteau

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.