Le projet de loi antiterroriste, un «petit manuel de politesse» aux terroristes selon un député FN

- Avec AFP

Le projet de loi antiterroriste, un «petit manuel de politesse» aux terroristes selon un député FN© ALAIN JOCARD Source: AFP
Sébastien Chenu dans les rangs de l'Assemblée nationale

Le député Sébastien Chenu a promis que les députés de son parti seraient «à l'offensive» lors de l'examen du projet de loi antiterroriste à l'Assemblée dénonçant un texte «insuffisant» équivalent selon lui à un «manuel de politesse aux terroristes».

«Ce projet de loi, non seulement est insuffisant, mais c'est le petit manuel de politesse aux terroristes», a affirmé le député FN du Nord Sébastien Chenu lors d'un point presse, au sujet du texte destiné à remplacer, à partir du 1er novembre, le régime exceptionnel de l'état d'urgence en adaptant dans le droit commun certaines de ses mesures.

«Sur la bataille d'amendements, on sera à l'offensive», a promis l'élu FN. Si aucun élu de son parti n'a pourtant défendu d'amendement en commission le 13 septembre au matin où le texte était examiné, celui-ci passera en séance lors de la session extraordinaire à partir du 25 septembre.

«Le gouvernement ne prend pas la mesure de la lutte que nous devons mener. On dirait que le gouvernement s'excuse de mener la lutte contre le terrorisme», a-t-il avancé.

«Il y a beaucoup de sujets sur lesquels on considère qu'il y a des absences [...] financement du terrorisme, complicité des hébergeurs, traitement des fichés S, traitement des djihadistes de retour de Syrie et d'Irak, interdiction du salafisme...» a poursuivi le député ajoutant : «Sur tous ces sujets-là évidemment on va faire des dépôts d'amendements.» 

L'élu a par ailleurs regretté l'impossibilité pour les huit députés FN d'avoir un groupe parlementaire, révélant avoir déposé une résolution le 12 septembre pour réclamer la possibilité d'abaisser à dix députés (et non 15 comme actuellement) la création d'un groupe.

«On a le désir d'assumer pleinement nos fonctions, mais on a le sentiment qu'on nous met des haies supplémentaires, [...] on a l'impression d'avoir une petite cuiller et un couteau en plastique face à des gens qui ont des tanks», a-t-il conclu.

Lire aussi : Loi antiterroriste débattue à l'Assemblée : «mieux que rien» mais pas assez pour les Républicains

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.