Lapsus : Collomb annonce «la sortie de l'Etat de droit»... «de l'état d'urgence, pardon» (VIDEO)

Lapsus : Collomb annonce «la sortie de l'Etat de droit»... «de l'état d'urgence, pardon» (VIDEO)
Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, photo ©Bertrand GUAY / AFP
Suivez RT France surTelegram

Lors d'une intervention à l'Assemblée pour défendre le projet de loi antiterroriste, la langue du ministre de l'Intérieur a fourché. Accusé par ses détracteurs de vouloir intégrer l'état d'urgence dans l'Etat de droit, il s'est emmêlé les pinceaux.

Le projet de loi antiterroriste, examiné par le Sénat en juillet dernier continue sa navette parlementaire et s'en est retourné à l'Assemblée nationale le 12 septembre 2017. Alors qu'il s'exprimait devant une commission parlementaire ce même jour à ce sujet, le ministre de l'Intérieur s'est quelque peu emmêlé les pinceaux.

«Sur la sortie de l'Etat de droit, vous savez que le Conseil...», commence-t-il, avant de se reprendre : «...de l'état d'urgence, pardon.» Après avoir repris malencontreusement l'argument de certains opposants qui reprochent à la loi d'intégrer au droit commun des mesures d'exception contenues dans l'état d'urgence, le ministre ajoute : «Il y a des pays où ça se fait, vous savez [...] autour de la Méditerranée, il y en a qui sont dans un état d'exception depuis une trentaine d'années». 

L'état d'urgence – et non pas l'Etat de droit – a été renouvelé le 12 juillet dernier une sixième fois, et sans doute la dernière, depuis sa mise en place après les attentats de Paris en novembre 2015. Le projet de loi porté par Gérard Collomb vise à mettre fin au régime d'exception, qui ne peut, par définition devenir permanent. Certaines associations s'inquiètent pourtant de mesures jugées liberticides dans le projet de loi.

Récemment, l'association de soutien aux migrants la Cimade s'est notamment prononcée contre l'extension du délai de contrôle d'identité aux frontières qui passerait ainsi de 6 à 12 heures. 

A l'opposé du spectre politique, plusieurs voix chez Les Républicains, estiment au contraire que le projet de loi est insuffisant pour lutter contre le terrorisme.

Lire aussi : «Les Français verront leur feuille d'impôt augmenter» : le fâcheux lapsus de Christophe Castaner

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix