A Lyon la police charge après des débordements dans la manifestation anti-loi travail (VIDEOS)

A Lyon la police charge après des débordements dans la manifestation anti-loi travail (VIDEOS)
La police fait usage de gaz lacrymogène à Lyon le 12 septembre 2017, photo ©Robert Pratta/Reuters

La tension est montée d'un cran à Lyon. Les forces de l'ordre ont notamment fait usage de gaz lacrymogène. Le cortège a été bloqué avant même qu'il ne se mette en marche et une centaine de manifestants ont été bloqués.

La journée de mobilisation contre la réforme du Code du travail a connu ses premiers incidents ce 12 septembre 2017 à Lyon. Les violences ont commencé avant même le début de la manifestation alors qu'un cortège se formait aux environs de la Manufacture des tabacs, dans le 8e arrondissement de Lyon. La police a tenté alors de séparer des casseurs des autres manifestants, selon France 3, bloquant alors le départ du défilé. La police a eu recours à des gaz lacrymogène afin de contenir des individus qui tentaient d'obtenir la libération de leurs camarades.

«Une centaine de manifestants a été nassée par la police», rapporte un témoin contacté par RT France, «du coup ça a bloqué le cortège, la moitié voulait avancer, l'autre rester par solidarité jusqu'à ce que les autres soient libérés». «Il y a eu trois à quatre tirs de lacrymogène», précise-t-il encore, «afin de dégager les gens». Un peu plus tard dans l'après-midi, les forces de l'ordre ont également chargé des manifestants.

La centaine de personnes isolées par les CRS a été retenue dans la nasse pendant au moins une heure et demie, a encore déclaré le manifestant à RT.

Et d'ajouter : «Ce qui est particulier c'est que ça a eu lieu avant même le début de la manif. Une action préventive qui a eu pour effet de disloquer le cortège et de décourager certains manifestants», explique-t-il encore, évaluant le nombre de manifestants à Lyon à entre 5 000 et 9 000 personnes. Selon un groupe d'opposants, il y a eu cinq interpellations ainsi que plusieurs blessés.

Lire aussi : Flashball, projectiles : la manifestation anti-réforme du droit du travail dégénère à Paris (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.