BNP Paribas reconnait que le Bitcoin peut rendre tout le système bancaire obsolète

Le Bitcoin risque de révolutionner le secteur bancaire© Benoit Tessier Source: Reuters
Le Bitcoin risque de révolutionner le secteur bancaire

Le regard du secteur bancaire serait-il en train d'évoluer ? La banque BNP Paribas reconnait que le Bitcoin, cette monnaie virtuelle qui permet de réaliser des transactions sur Internet, peut rendre inutile tout le système bancaire.

C'est une révolution copernicienne que vient de faire BNP Paribas. La principale banque française a en effet publiquement estimé que le Bitcoin et la technologie qui le sous-tend ont la capacité de rendre les entreprises bancaires déjà existantes «redondantes».

Une autre façon de dire, dans le langage feutré des banques, dépassées, voire inutiles.

Selon la banque, le logiciel blockchain qui permet à la monnaie numérique de fonctionner, «devrait être considéré comme une invention aussi importante que le moteur à vapeur ou à combustion» qui avaient débouché sur la révolution industrielle.

Ce logiciel aurait tout simplement le potentiel de transformer le monde de la finance, voire le monde tout court.

Le blockchain est une sorte registre en ligne qui compile toutes les transactions de Bitcoin. Il se propage à travers des milliers d'ordinateurs et de serveurs à l'échelle mondiale et permet aux gens d'échanger des Bitcoin par la diffusion des échanges effectués.

Ce logiciel permet ainsi la nécessaire confiance, tout le monde pouvant vérifier qu'une pièce de monnaie n'a pas été doublement dépensée et est effectivement détenue par la personne qui le prétend.

Selon la banque, si les investisseurs peuvent échanger des actions directement dans un système bâti sur la confiance,  alors des intermédiaires , tels les courtiers en valeurs mobilières, ne seront plus nécessaires.

De quoi en effet repenser tout le système financier bâti précisément sur les banques et intermédiaires en bourse, avec les coûteuses commissions sur les transactions que cela suppose.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales