Une mosquée incitant à la haine fermée à Sète

- Avec AFP

Une mosquée incitant à la haine fermée à Sète © Capture d'écran de Google Maps
Sète

Suite à la découverte de tracts contenant des appels à la haine, le lieu de culte a été fermé jusqu'à nouvel ordre par le préfet de l'Hérault. Une telle mesure est autorisée dans le cadre de l'état d'urgence.

La mosquée Es-sunna, située rue de la Révolution, dans le centre de Sète (Hérault), a été fermée le 5 avril et jusqu'à nouvel ordre par arrêté du préfet de l'Hérault, a-t-on appris de source policière. L'arrêté a été notifié et placardé sur le bâtiment, a-t-on précisé de même source.   

Cette fermeture fait suite, notamment, à une perquisition menée dans ce lieu de culte le 30 mars au cours de laquelle des tracts contenant des appels à la haine ont été découverts. 

Dans le cadre de la loi sur l'état d'urgence, le préfet de département a le pouvoir de fermer des lieux de toute nature au sein desquels sont tenus des propos constituant une incitation à la haine, à la violence, à la commission d'actes de terrorisme ou en faisant l'apologie. 

La préfecture de l'Hérault n'a pas souhaité commenter cette décision, mettant en avant la période de réserve due à la campagne électorale pour les présidentielles.

Lire aussi : Suisse : la mosquée d'un imam appelant au meurtre suspendue par l'organisme dont elle dépend

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage