Montebourg demande à Mélenchon d'abandonner la course pour faire gagner Hamon

- Avec AFP

Montebourg demande à Mélenchon d'abandonner la course pour faire gagner Hamon  © Philippe Wojazer Source: Reuters

Le 16 mars, Arnaud Montebourg a appelé Jean-Luc Mélenchon à abandonner la course à l'Elysée pour permettre à la gauche représentée par le socialiste Benoît Hamon «d'être au deuxième tour» de l'élection présidentielle.

Intervenant sur France Inter, Arnaud Montebourg, candidat malheureux à la primaire de la gauche élargie a demandé à Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, de jeter l'éponge. Selon Montebourg, c'est là une étape nécessaire pour que le candidat de gauhe Benoit Hamon ait plus de chances de se retrouver au second tour de la présidentielle.

«J'appelle au retrait de la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour nous permettre d'être au deuxième tour, nous en avons besoin, nous sommes devant le mur de l'histoire», a-t-il déclaré sur les ondes de la radio.

Evoquant la personnalité de Jean-Luc Mélenchon, que les sondages placent cinquième au premier tour, derrière Benoît Hamon, Arnaud Montebourg a estimé que «son intelligence, son extrême culture et sa vision de la société française» devraient lui permettre de prendre cette décision.

Il en a aussi profité pour fustiger Manuel Valls pour son refus de parrainer Benoit Hamon dans la course à l'Elysée.

«Manuel Valls, comme moi, a été battu. L'engagement était de soutenir le vainqueur. Je regrette quand on signe un engagement et qu'on le transforme en chiffon. C'est exactement ce que fait l'ancien Premier ministre, et il le fait en accentuant la dislocation de la gauche», a-t-il affirmé.

«On a déjà perdu le Parti communiste, maintenant on va perdre le Parti socialiste, qu'est ce qu'il restera en face pour défendre le monde du travail ?», s'est demandé Arnaud Montebourg.

«Nous avons les moyens de convaincre l'un de s'effacer au profit de l'autre dans l'intérêt de la France», a ajouté Arnaud Montebourg, chargé des relations internationales dans la campagne de Benoît Hamon.

Lire aussi : Valls dément s'apprêter à appeler à voter Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales