#LaCampagneEnTableaux : les internautes s'emparent des œuvres d'art pour parodier la présidentielle

#LaCampagneEnTableaux : les internautes s'emparent des œuvres d'art pour parodier la présidentielle© Leon Neal Source: AFP
Des internautes taquins ont utilisé l'allégorie pour tourner en dérision les nombreux rebondissements de la campagne

Défections autour de Fillon, Bayrou écartelé entre Juppé et Macron, hologramme de Mélenchon : la riche actualité de la campagne présidentielle a beaucoup inspiré les utilisateurs les plus taquins de Twitter.

Autour du mot-clé #LaCampagneEnTableaux, des internautes ont détourné le message original de dizaines d’œuvres d'art pour l'appliquer à un sujet d'actualité particulièrement croustillant : la campagne électorale française.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont fait preuve d'une imagination débordante.

Les défections chez Fillon 

La récente vague de départs des soutiens de François Fillon suite à sa probable mise en examen, a été un motif particulier d'inspiration pour les internautes.

L'affaire de l'emploi présumé fictif dont aurait bénéficié l'épouse du candidat de la droite à l'élection présidentielle a, elle aussi, été source d'inspiration.

Juppé attend son heure, Macron monte dans les sondages

Tandis que les obstacles se dressent sur la route de François Fillon, la situation pourrait profiter à d'autres candidats. Notamment Alain Juppé, qui a récemment été cité comme possible remplaçant si l'actuel candidat venait à se retirer, ce qui n'a pas échappé à un internaute.

Mais c'est surtout à Emmanuel Macron que profite de la chute de François Fillon dans les sondages.

Pourtant, si le candidat du mouvement En Marche ! a connu une ascension spectaculaire dans les enquêtes d'opinion, son programme fait l'objet de détournements ironiques.

L'embarras de Bayrou 

Certains internautes se sont également amusés de la situation inconfortable dans laquelle se retrouverait François Bayrou, rallié à Emmanuel Macron, si Alain Juppé, qu'il avait soutenu durant la primaire de la droite, revenait dans la course à l'Elysée.

Mélenchon, Hamon et Le Pen pas en reste

Les autres candidats à la présidentielle n'ont pas été épargnés, eux non plus.

Le meeting parisien en hologramme de Jean-Luc Mélenchon a ainsi été une source d'inspiration pour certains.

Quant au candidat du Parti socialiste Benoît Hamon, c'est sa position sur la question de l'Union européenne qui a été parodiée.

L'idée d'une présidence de Marine Le Pen a pour sa part fait l'objet d'une allégorie particulièrement angoissante.

Enfin, certains ont eu une vue plus générale des rebondissements de la campagne, s'interrogeant sur l'avenir du pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales