La Corée déconseille le 93 à ses ressortissants après l'attaque d'un autocar de touristes à Bobigny

La Corée déconseille le 93 à ses ressortissants après l'attaque d'un autocar de touristes à Bobigny© Getty Image
Les émeutiers de Bobigny ont agressé un autocar transportant des touristes coréens qui logeaient à Bobigny, avant de tenter de mettre le feu au véhicule

Pris au piège au milieu des émeutes, un autocar de touristes coréens en visite à Paris a été dévalisé avant que les émeutiers ne tentent d'y mettre le feu. Depuis, l'ambassade recommande d'éviter la Seine-Saint-Denis à ses ressortissants.

Samedi 11 février, un car de touristes coréens qui s'était retrouvé au milieu des émeutes à Bobigny a été pris pour cibles par des jeunes qui ont dévalisé les passagers avant de tenter de mettre le feu au véhicule : depuis, la Corée déconseille à ses ressortissants de se rendre en Seine-Saint-Denis, rapporte Le Parisien

«Ils sont arrivés paniqués », témoigne le gérant de l'hôtel où résidaient les touristes venus de Corée du Nord pour visiter Paris. En effet, aux alentours de 20 heures, l'autocar de ce groupe de Coréens s'est retrouvé piégé au milieu des débordements en marge de la manifestation de soutien au jeune Théo.

Cinq agresseurs seraient alors montés à bord, auraient détroussé les passagers, s'emparant des cartes de crédit, de l'argent et des billets de trains qui devaient les conduire quelques jours plus tard à Londres. Certains passagers auraient également été frappés.

Après avoir réussi à se dégager, le chauffeur du car a réussi à regagner l'hôtel. «Nous avons appelé la police mais, vu tout ce qu’il se passait, les forces de l’ordre ont demandé aux touristes d’aller déposer plainte, mais ils ne voulaient plus sortir », témoigne l’hôtelier, qui affirme qu'une plainte a finalement été déposée plus tard. Finalement, la plainte a été enregistrée sur Paris plus tard. Depuis, l’ambassade de Corée a réagi en conseillant à ses ressortissants d'éviter certaines villes de Seine-Saint-Denis.

Après les attentats de Paris et de Nice, et à la suite de l'extrême médiatisation de l'agression de la vedette internationale Kim Kardashian, la France redoute une baisse de la fréquentation touristique étrangère.

Lire aussi : «Laxisme», «racailles» ou le silence : les réactions des politiques après les émeutes de Bobigny

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.