Le Conseil d'Etat valide l'expulsion des commerces de la «Jungle» de Calais

Source: Reuters

Le Conseil d'Etat a validé mercredi 12 octobre l'expulsion des restaurants et commerces à la sauvette de la «Jungle» de Calais, donnant son feu vert à l'Etat pour évacuer ces échoppes à l'approche du démantèlement programmé du campement de migrants.

Relevant dans un communiqué que ces installations présentaient un risque important d'incendie et que les activités exercées l'étaient «dans des conditions sanitaires dangereuses», le Conseil d’Etat a jugé que l'expulsion présentait «un caractère d'urgence et d'utilité».

Le Conseil d'Etat annule ainsi l'ordonnance du tribunal administratif de Lille, défavorable à la fermeture des commerces. 

Selon les derniers décomptes, qui varient selon les sources, 7 000 à 10 000 personnes habitent toujours cette zone et un migrant sur dix est mineur. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales