Lyon : un responsable du Front national présente ses excuses après avoir critiqué un mémorial juif

Mémorial de la Maison d'Izieu, département de l'Ain. Photo ©AFP/Jean-Philippe Ksiazek
Mémorial de la Maison d'Izieu, département de l'Ain. Photo ©AFP/Jean-Philippe Ksiazek

Christophe Boudot, responsable de la fédération Front national du Rhône, s'est pris les pieds dans le tapis en dénonçant la «politisation» de la Maison d'Izieu, un mémorial aux enfants juifs dans l'Ain. Ce dernier a fini par présenter ses excuses.

S'exprimant sur la chaîne locale Télé Lyon métropole, Christophe Boudot s'est prononcé le 7 octobre pour la suppression des subventions de la région Auvergne-Rhône-Alpes à un mémorial des enfants juifs, la Maison d'Izieu. Pour le conseiller régional et responsable de la fédération du Front national (FN) du Rhône, «la maison d'Izieu est trop politisée. On s'en est servi pour faire acte de repentance». 

«Nous avons toujours voté contre ce genre de subventions parce que ça aboutit finalement  à une forme de repentance», a-t-il déploré, avant d'ajouter : «toujours la même». «La repentance de la part de qui ?», lui demande alors le journaliste de TLM, avec un sourire en coin.

Christophe Boudot, prenant bien soin de ne pas répondre, tente alors un rétropédalage et se déclare favorable au devoir de mémoire. Mais la Maison d'Izieu, qui abrite un mémorial d'enfants juifs victimes d'une rafle en avril 1944, est trop «politisée» selon le responsable FN.

Rejoignant en cela la position de Laurent Wauquiez, président Les Républicains (LR) du conseil régional  d'Auvergne-Rhône-Alpes qui s'est prononcé pour la réduction de la subventions accordée à la Maison d'Izieu de quelque 20 000 euros.

Toutefois Laurent Wauquiez n'a pas invoqué les mêmes raisons. Alors que ses détracteurs lui reprochent une stratégie destinée à «draguer» les électeurs d'extrême-droite, l'entourage de Laurent Wauquiez faisait valoir en mai 2016 que le président de la région s'était fixé pour but d'économiser 75 millions d'euros et, que concernant le mémorial d'Izieu, «toutes les garanties pour être sûr que cela ne nuise pas à la pérennité de l'activité» du mémorial ont été prises, assurant que les 20 000 euros seraient utilisés pour d'autres lieux de mémoire.

Lire aussi : Selon un rabbin, les juifs quitteront l’UE si terrorisme islamique et antisémitisme ne cessent pas

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales