Fusillade à Munich : la classe politique française sur les répercussions possibles sur Merkel

Des policiers devant le centre commercial OEZ de Munich, ou la fusillade a eu lieu© Arnd Wiegmann Source: Reuters
Des policiers devant le centre commercial OEZ de Munich, ou la fusillade a eu lieu

Peu d’éléments sont connus sur la fusillade de Munich, mais ils provoquent déjà l'effervescence en Allemagne. Quelles seront les conséquences pour Angela Merkel ? Découvrez les positions des politiques français.

Une certaine partie de la population allemande lie la fusillade à Munich à la politique que le gouvernement du pays mène ces dernières années, notamment en matière d’immigration, et attire l’attention sur les origines iraniennes du tireur. D’autres sont indignés par le fait qu’Angela Merkel ne se soit pas exprimée immédiatement après la fusillade, comme l’avait fait par exemple François Hollande après l’attentat de Nice. Quelles seront les conséquences de ce mécontentement populaire pour la politique allemande et Angela Merkel en personne ?

RT France s’est entretenu avec les représentants de différentes formations politiques françaises pour apprendre leur avis sur la question.

Jacques Myard, député des Yvelines, candidat à la primaire des Républicains

Сes tueries de masse font école, on a une sorte de mimétisme

«Je pense que Madame Merkel a commis une faute lorsqu’elle a déclaré qu’elle pouvait accueillir 800 000 immigres – et qu’à ce titre elle a fait un appel d'air qui a provoqué l’afflux massif de réfugiés.

En ce qui concerne le tueur de Munich, il semble effectivement, dit la police allemande, qu’il n’y a pas de lien avec l’Etat islamique. Il n’en demeure pas moins que nous constatons que les tueries de masse, c’est-à-dire quelqu’un qui prend un fusil ou un pistolet et tire de manière aveugle sur la foule, сes tueries de masse font école, on a une sorte de mimétisme. Car on constate qu’il y a de plus en plus – pour des motifs certes différents – des assassinats en masse. Donc on est face à une situation qui demande de la fermeté, le contrôle des armes. Car malheureusement en Europe – en Europe comme en France, visiblement – on trouve trop facilement des armes sur le marché parallèle. Et donc il faut prendre des mesures extrêmement fermes pour limiter les armements et limiter bien évidemment ce genre de tueries.

Il faut dire au monde que les frontières de l'Europe sont fermées

En ce qui concerne les conséquences pour Madame Merkel, je n’ai pas l’habitude de me mêler des affaires intérieures de nos partenaires – que ce soit en Russie ou que ce soit en Allemagne. Ce qui est certain, c’est que Madame Merkel aujourd’hui est affaiblie, et elle va devoir s’expliquer. Donc, cela relève bien évidemment des députés allemands, de l’opinion publique allemande, mais je crois qu’elle a commis malheureusement un certain nombre de fautes en matière de maitrise des flux migratoires. Et cela a des conséquences aussi sur les partenaires de l’Allemagne en Europe, car aujourd’hui tout immigré qui est entré légalement dans un pays de l’espace européen peut circuler dans tous les Etats de cet espace. Donc on est aussi concerné à ce titre, et c’est la raison pour laquelle il est urgent d’avoir une politique commune pour dire à l’ensemble du monde qu’en Europe on ne rentre plus de cette manière et que les frontières sont fermées. Cela ne signifie pas qu’il n’y aura plus jamais d’immigration, mais il faut donner un signe fort pour maitriser les flux migratoires et dire au monde qu’on ne rentre pas en Europe dès lors qu’on n’y a pas été invité.»

 

Djordje Kuzmanovic, Secrétaire National du Parti de Gauche – International et Défense 

S’il s’avère que c’est un attentat d’ordre islamiste, cela nuit considérablement à la politique intérieure de Madame Merkel

«L’intervention différée de Madame Merkel est peut-être une bonne chose pour un chef d’Etat qui veut attendre d’abord à avoir de l’information pour réagir. Notre analyse c’est qu'en France on a été surpris de voir le Président de la République qui intervient au milieu de la nuit pour prolonger l’état d’urgence, alors que la veille il avait annoncé la levée du même état d'urgence – cela crée une impression de cacophonie au sommet de l’Etat, ce qui n’est jamais une bonne chose quand on a affaire à des menaces terroristes. Dans cette affaire-là, le fait que Madame Merkel attende d’avoir tous les éléments est plutôt une bonne réaction de la part d’un dirigeant.

L’Allemagne a accueilli plus de 800 000 réfugiés, ce qui est assez incroyable et relativement dangereux

Maintenant, sur les éléments eux-mêmes à Munich, la situation est encore assez floue, contrairement à ce qui s’est passe dans le train, où on a eu affaire à un terroriste endiablé qui a blessé des gens à la hache. A Munich, la situation n’est pas encore assez claire pour pouvoir se prononcer sur les commanditaires ou la nature de cette action, qui est un acte terroriste en soi. 

S’il s’avère que c’est un attentat d’ordre islamiste, comme l’attentat qui a eu lieu dans le train (qui a été commis par un jeune réfugié ayant fait une demande d’asile politique), donc cela nuit considérablement à la politique intérieure de Madame Merkel, qui est déjà sur ce point un peu en difficulté. 

Pour les attentats en France, c’est plutôt l’interventionnisme français peu réfléchi en Syrie derrière les Etats-Unis qui a entrainé une riposte sur la France

Maintenant, les choses sont très différentes entre la France et l’Allemagne. Effectivement, l’Allemagne a accueilli plus de 800 000 réfugiés, ce qui est assez incroyable et relativement dangereux – un pays ne peux pas accueillir tous ces migrants sans un contrôle sérieux. Mais ça n’a pas les mêmes causes que les attentats sur notre sol, puisque pour les attentats en France, c’est plutôt l’interventionnisme français peu réfléchi en Syrie derrière les Etats-Unis qui a entrainé une riposte sur la France. Donc ce sont deux situations assez différentes, en fait.

Encore une fois, le dernier, celui de Munich, est trop peu clair, et selon les commentaires qui sont très différents, on peut avoir affaire à un cas qui est plutôt proche de celui d'Utøya, de Breivik, qui avait fait un attentat terroriste, mais à l’extrême droite.»

 

Bruno Gollnisch, député européen, membre du Bureau politique du Front National

«Ça va influencer l’opposition à Madame Merkel. Il est évident que les partis mainstream – c’est-à-dire les chrétiens-démocrates, ou plutôt ceux qui se prétendent chrétiens et démocrates, d’un coté, et les sociaux-démocrates de l’autre, qui d’ailleurs en plusieurs circonstances ont été alliés, et sont alliés de fait – ces partis traditionnels n’ont pas répondu aux désirs légitimes de protection du peuple allemand. Et on voit bien que les conséquences de l’immigration massive, dont le terrorisme est un des corollaires, sont dommageables pour les Allemands, comme pour les Français et même pour les Américains.

J'ecoute le discours de Monsieur Trump, et je crois y entendre Jean-Marie Le Pen

Je suis en train d’écouter attentivement le discours de Monsieur Trump, et sur certains sujets – pas tous, mais pour l'essentiel – je crois y entendre Jean-Marie Le Pen lors de son discours présidentiel de 1995. C’est-à-dire que les mêmes causes produisent les mêmes effets. C’est évident : l’immigration massive et incontrôlée permet à des éléments indésirables, non-assimilés, de s’ériger contre la société d’accueil et de lui nuire quand ils sont motivés par le fanatisme. Je crois que cela semble être le cas, puisqu’on parle d’un jeune d’origine iranienne, donc il y a une vraisemblance. Mais ceci étant, je n’ai pas les éléments de l’enquête.

Tous les terroristes qui ont été mis en cause récemment en France ou en Belgique étaient de nationalité française ou belge – sauf que ce sont des belgo-marocains, des franco-tunisiens, etc.

La police allemande constate que le tireur n’avait pas de lien avec Daesh. Evidemment, on n’est jamais à l’abri d’un fou ou d’un isolé. On dit que le tireur de Munich était de nationalité allemande – alors ce que je constate c’est que tous les terroristes qui ont été mis en cause récemment en France ou en Belgique étaient de nationalité française ou belge – sauf que ce sont des belgo-marocains, des franco-tunisiens, etc. Donc en réalité, ces Français ou Belges en question sont tous des ressortissants de l’Afrique noire ou de l’Afrique subsaharienne, et de religion musulmane – ce qui n’est pas le cas de la majorité de la population.

Il suffit qu'une petite partie des immigrés musulmans soit sensible à cette propagande islamiste – et voilà, on a un phénomène terroriste d’ampleur

Autrement dit, ils étaient tous ou des immigrés ou des personnes issues de l’immigration, et de l’immigration musulmane. Alors je ne dis pas que tous les immigrés musulmans sont des terroristes, pas du tout – la plupart est heureusement pacifique – mais une petite partie d’entre eux est néanmoins attirée par le discours radical, lequel trouve sa source quand même dans les textes de l’islam, dans le Coran. Et il suffit que cette petite partie soit sensible à cette propagande – et voilà, on a un phénomène terroriste d’ampleur.

Là, pour le cas de l’Allemagne, je n’ai pas les éléments de l’enquête pour juger. Mais il est évident que dans le contexte actuel, compte tenu du fait que le principal suspect serait un jeune homme d’origine iranienne, l’opinion publique a tendance à penser que c’est un cas comparable à ce qui s’est produit, par exemple, récemment en France à Nice, ou auparavant à Bruxelles. Mais effectivement, pour le moment ce n’est pas certain, et c’est l’enquête qui déterminera les faits.»

Lire aussi : Drame de Munich : qu'ont vu les témoins ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales