Le FBI contre Apple : Bernard Cazeneuve a choisi son camp

- Avec AFP

Le FBI contre Apple : Bernard Cazeneuve a choisi son camp© Jim Watson Source: AFP

Le 11 mars, le ministre français de l'Intérieur a apporté son soutien aux responsables du renseignement américain qui demandent à Apple de l'aider à déverrouiller l'iPhone crypté de l'un des auteurs de la fusillade terroriste de San Bernardino.

«Je comprends parfaitement la préoccupation de l'administration américaine et [...] je la fais mienne», a déclaré Bernard Cazeneuve lors d'une intervention sur la lutte anti-terrorisme à l'université George Washington.

La justice américaine a demandé à Apple d'aider le FBI à accéder au contenu de l'iPhone utilisé par l'un des auteurs de la fusillade de San Bernardino, qui a fait 14 morts au début du mois décembre dernier en Californie.

En savoir plus : Fusillade de San Bernardino : Un «acte de terrorisme», selon le FBI

Apple, soutenu par de nombreux géants de la Silicon Valley et des entreprises du secteur technologique, ne veut pas se plier à une telle injonction, arguant qu'elle pourrait aussi être utilisée par des criminels ou des dictatures.

Bernard Cazeneuve a quant à lui estimé qu’il fallait «impérativement trouver des procédures et sous le contrôle de l'autorité du juge» pour que des enquêteurs puissent avoir accès à des contenus cryptés.

La position du ministre français rejoint largement celle exprimée précédemnent par Barack Obama. Ce dernier avait en effet appelé publiquement les constructeurs de téléphones à développer des appareils qui puissent toujours laisser la possibilité au gouvernement d’accéder aux données personnelles afin de prévenir une attaque terroriste, par exemple.

«S’il est possible, technologiquement, de créer un système impénétrable dans lequel l’encodage est tellement fort qu’il n’y a pas de clé, pas de porte du tout [pour y entrer], alors comment appréhendons-nous le pédophile, comment résolvons-nous ou déjouons-nous une affaire terroriste ?», avait déclaré le président américain.

Dans le cadre de l’enquête judiciaire sur la tuerie de San Bernadino, l’œuvre d’un couple terroriste, les autorités américaines tentent de forcer la compagnie informatique Apple à leur octroyer l’accès aux données confidentielles d’un iPhone qui pourrait être lié aux protagonistes.

En France, la réforme de la loi pénale, actuellement en cours d'adoption, prévoit en effet d'obliger les entreprises de télécommunications à fournir les données confidentielles de leurs clients lorsque ceux-ci font l'objet d'une enquête anti-terroriste.

En savoir plus : Tout ce que vous devez savoir sur le projet de réforme pénale examiné par l'Assemblée nationale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»