L'auteur de l’œuvre jugée anti-avortement exposée puis retirée de la cathédrale de Bayonne se défend

Capture d'écran Twitter de Lukasz Murzyn
Capture d'écran Twitter de Lukasz Murzyn

L'artiste polonais Lukasz Murzyn a réfuté toute volonté d'avoir voulu faire une œuvre qui combatte l'avortement. La vidéo polémique intulée La Source de la miséricorde, exposée initialement dans la cathédrale de Bayonne, en a pourtant été retirée.

Cette œuvre avait fait polémique le week-end dernier, certains interprétant la vidéo comme une dénonciation de l'avortement. Les autorités religieuses ont réfuté ces accusations tandis que l'artiste polonais, qui a créé l'œuvre, en défend le caractère «strictement religieux».

«C'est une réflexion sur la miséricorde de Dieu»

«C'est une réflexion sur la miséricorde de Dieu. Le bébé qu'on peut y voir pourrait être le petit enfant Jésus [...] Le sein et le ventre de la femme enceinte parlent aussi de religion dans mon oeuvre. Ils symbolisent la Vierge Marie en tant que mère de la miséricorde», a-t-il déclaré, avant de poursuivre : «Il n'y a aucune propagande de ma part. Après, le catholicisme a toujours été contre l'avortement. C'est une évidence.»

Le vicaire général du diocèse Sainte-Marie, à Bayonne, avait néanmoins décidé de retirer cette œuvre de la cathédrale dès le 27 février.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales