Martine Aubry renonce à l'élection présidentielle de 2017

Martine Aubry sur le perron de l'Elysée en juin dernier Source: Reuters
Martine Aubry sur le perron de l'Elysée en juin dernier

Dans une interview publiée dans le Journal du Dimanche du 28 février, la maire de Lille Martine Aubry indique qu'elle veut, avec ses amis, «sortir de la direction du Parti socialiste» et qu'elle ne sera pas candidate à la présidentielle de 2017.

Quatre jours après avoir signé une tribune collective qui attaque la politique gouvernementale, l'ancien Premier secrétaire du Parti socialiste a indiqué qu'elle ne sera pas candidate en 2017. «Je suis bien à Lille et j'y resterai», a-t-elle déclaré.


«On ne demande le départ de personne»

«On ne demande le départ de personne. Ceux de mes amis qui ont été sollicités ont refusé d'entrer au gouvernement, on ne veut aucun poste. On veut simplement que ce pour quoi on s'est battu toute notre vie soit préservé. […] Et on veut montrer aux gens que la gauche a des solutions», a précisé l'ex-ministre du travail de Lionel Jospin dans l'hebdomadaire dominical. L'ancien ministre de la Culture Jack Lang avait condamné cette sortie médiatique qu'il avait qualifiée de «coup de poignard dans le dos […] de la gauche en général, qui se trouve mise en miettes par cette violence inhabituelle entre camarades».

«Il était urgent de prendre parti et puisqu'on n'est pas écouté quand on parle en privé ou à l'Assemblée [...] il fallait dire que cela suffisait, qu'il est temps de sortir de l'impasse. Qu'un Premier ministre socialiste ne se mette pas du côté de ceux qui agissent, qui accueillent des réfugiés, je ne l'accepterai jamais», a-t-elle conclu. Dans sa tribune publié dans Le Monde, elle avait notamment reproché à Manuel Valls ses critiques contre la politique migratoire accueillante de l'Allemagne.

Lire aussi : Loi El Khomri : Mélenchon tacle le gouvernement «conservateur» et «réactionnaire»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales