Richard Labévière : «Les Etats-Unis et leurs supplétifs veulent démanteler l’Etat syrien»

Richard Labévière : «Les Etats-Unis et leurs supplétifs veulent démanteler l’Etat syrien»© Capture d'écran vidéo RT
Richard Labévière, spécialiste du Moyen-Orient sur le plateau de RT France

Dix jours après les frappes en Syrie, Richard Labévière, spécialiste du Moyen-Orient, analyse l'évolution du conflit syrien. Il a notamment souligné le rôle joué par les Occidentaux, engagés selon lui dans un phénomène de «mercenarisation».

Invité le 24 avril sur RT France pour évoquer la situation sécuritaire en Syrie, le spécialiste du Moyen-Orient Richard Labévière est revenu en préambule de son intervention sur les récentes frappes occidentales menées dans le pays. Il a rappelé que les frappes aériennes menées par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France intervenaient à un moment crucial : la reconquête par l’armée syrienne de 90% de son territoire avec l’aide de la Russie, de l’Iran et du Hezbollah.

Selon lui, ce nouveau rapport de force contraint désormais Washington à maintenir «2 000 soldats des forces spéciales dans une zone qui concerne le nord de la Syrie, le long de l’Euphrate» à la lisière de l’Irak, afin d’empêcher la Syrie de recouvrir sa souveraineté. «Les Etats-Unis, leurs supplétifs européens, les Etats du golfe et Israël veulent démanteler l’Etat syrien», a-t-il regretté. Et de poursuivre : «Les Américains recyclent des djihadistes, des mercenaires de Daesh et d'al-Nosra dans des unités des forces démocratiques syriennes […] on est là dans un phénomène classique de mercenarisation.»

Par ailleurs, il a dénoncé le crédit apporté à certaines organisations actives en Syrie. Au sujet des Casques blancs, il a affirmé : «Cette organisation non gouvernementale a été montée, installée, financée, entraînée par les services secrets extérieurs britanniques, le MI6, pour appuyer al-Nosra et les groupes armés engagés contre les forces gouvernementales syriennes.» Quant à l’Observatoire syrien des droits de l'homme, il a fait part de son étonnement de constater que des journalistes occidentaux relayaient des informations émises pas des individus proches des «Frères musulmans syriens». 

Selon Richard Labévière, ces opérations de désinformation viseraient, entre autres, à saper les efforts de paix portés par la Russie à travers les sommets d'Astana et de Sotchi. 

Lire aussi : La Russie ne croit pas en un désengagement des Etats-Unis de Syrie

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.