Le géant pétrolier russe Loukoïl prône un «arrêt rapide» du conflit en Ukraine

- Avec AFP

Le géant pétrolier russe Loukoïl prône un «arrêt rapide» du conflit en Ukraine© Kirill KUDRYAVTSEV Source: AFP
La valeur en bourse du géant pétrolier russe Loukoïl a plongé suite aux sanctions instaurées par les pays occidentaux.
Suivez RT France surTelegram

Le conseil d'administration de Loukoïl a appelé le 3 mars à un «arrêt rapide» du conflit en Ukraine. Il se dit «préoccupé face aux événements tragiques en cours en Ukraine».

Le numéro deux du secteur pétrolier russe Loukoïl a appelé le 3 mars à mettre fin rapidement au conflit en Ukraine. «Nous prônons un arrêt rapide du conflit armé et soutenons sans réserve son règlement via un processus de négociation et des moyens diplomatiques», a ainsi indiqué le conseil d'administration de Loukoïl dans un communiqué.

Se disant «préoccupé face aux événements tragiques en cours en Ukraine» et exprimant «sa profonde sympathie pour tous ceux qui ont été touchés par cette tragédie», le conseil d'administration du groupe rivé russe a assuré «mettre tout en œuvre pour continuer à fonctionner de manière stable dans tous les pays et régions» du monde.

Loukoïl est cotée à la Bourse de Londres et n'est pas une entreprise publique, contrairement à d'autres importantes entreprises du secteur énergétique russe telles que Rosneft et Gazprom. La Bourse de Londres a suspendu le 3 mars la cotation de titres financiers d'une vingtaine d'entreprises russes, dont Loukoïl. Les titres financiers de plusieurs entreprises russes telles que Loukoïl se sont effondrés ces derniers jours depuis le début du conflit et ne valaient plus que quelques centimes sur un indice exprimé en dollars dans la soirée du 2 mars.

À la suite de l'opération militaire russe en Ukraine, l'Union européenne a instauré une série de sanctions à l'encontre de la Russie et des sociétés publiques et privées russes. Parmi les mesures économiques décidées contre Moscou, l'UE a confirmé que sept banques russes seraient, à compter du 12 mars, exclues du système de messagerie Swift, un instrument clé pour les transactions interbancaires.

L'opération militaire a été déclenchée le 24 février, et est menée selon le président russe Vladimir Poutine pour «démilitariser» et «dénazifier» l’Ukraine ainsi que pour défendre les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, reconnues par Moscou.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix