«Nous allons provoquer l'effondrement de l'économie russe», déclare Bruno Le Maire

Bruno Le Maire© Eric Piermont Source: AFP
Le ministre de l'Economie et des Finances (illustration).
Suivez RT France surTelegram

Sur Franceinfo, le ministre de l’Economie et des Finances annoncé une «guerre économique et financière totale à la Russie». Il a évoqué l’examen d’un nouveau «train de sanctions» et estimé que ces dernières étaient efficaces.

«Nous allons provoquer l'effondrement de l'économie russe», a déclaré ce 1er mars sur Franceinfo le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire. «Le rapport de forces économique et financier est totalement en faveur de l'Union européenne, qui est en train de découvrir sa puissance économique», a également estimé le ministre. 

Ces derniers jours, les Etats-Unis et la Commission européenne ont multiplié les annonces de sanctions contre la Russie. Une des dernières mesures en date, le blocage des avoirs en devises de la Banque centrale russe détenus à l'étranger, a provoqué un plongeon de la monnaie russe le 28 février.

A ce propos, Bruno Le Maire a souligné que la Banque centrale de Russie avait relevé ses taux «de 10 à 20%» et estimé que cela impliquait que les entreprises russes ne pourraient «pas emprunter, sauf à des taux élevés». Lors de son intervention, Bruno Le Maire a également évoqué une liste de «488 personnalités [russes]» dont l’Union européenne (UE) prévoit de geler les avoirs, sans toutefois pouvoir donner leur nombre en France.

A cet effet, il a annoncé la création d’une «task force» associant la Direction générale des finances publiques, «les services de renseignement financier [Tracfin]» et les Douanes chargée d’identifier leurs avoirs en France.

Etats-Unis et Europe ensemble sont de très le loin le continent économique et financier le plus puissant de la planète

Alors que le journaliste Marc Fauvelle demandait au ministre si les sanctions avaient «atteint leur but» le ministre a répondu : «Oui. Les sanctions sont efficaces.» Puis il a précisé qu’elles seraient appliquées «le temps que Vladimir Poutine revienne à de meilleures intentions en Ukraine».

Guerre économique et financière totale

«Ce dont Vladimir Poutine n’a pas eu conscience […] c’est qu'Etats-Unis et Europe ensemble sont de très le loin le continent économique et financier le plus puissant de la planète», a encore déclaré le ministre, avant d'ajouter avec fermeté : «Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie».

«L'urgence est de relever le coût de la guerre pour le président [Vladimir] Poutine», avait déclaré la veille la présidence française citée par l’AFP, en estimant que les sanctions déjà prises faisaient «plus mal que le président Poutine ne l’avait anticipé».

Répondant au ministre français, l'ancien président russe Dmitry Medvedev s'est fendu d'une mise en garde sans ambages : «Faites attention à votre discours, messieurs ! Et n'oubliez pas que les guerres économiques dans l'histoire de l'humanité se sont souvent transformées en guerres réelles.»

Dans une déclaration transmise à l'AFP un peu plus tard dans la journée, Bruno Le Maire a tenu à préciser que «le terme de guerre utilisé ce matin sur France Info était inapproprié et ne [correspondait] pas à notre stratégie de désescalade», ajoutant que la France n'était «pas en conflit contre le peuple russe».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix