Le Nigeria lance sa cryptomonnaie officielle, l’eNaira

- Avec AFP

Le Nigeria lance sa cryptomonnaie officielle, l’eNaira© Afolabi Sotunde Source: Reuters
A Lagos au Nigeria, un homme compte des coupures de la monnaie nationale, le naira.
Suivez RT France surTelegram

La première économie africaine a annoncé le 24 octobre le lancement officiel de sa monnaie numérique nationale. Sur le continent, le pays prend de l’avance face au Ghana qui teste la sienne depuis septembre.

«Nous sommes devenus le premier pays d'Afrique et l'un des premiers au monde à avoir introduit une monnaie numérique pour nos citoyens», s’est félicité ce 24 octobre le président nigérian Muhammadu Buhari.

La première économie du continent africain lance ainsi officiellement l'eNaira, une version numérique de sa monnaie, après avoir différé l'opération initialement prévue début octobre.

Avec ce lancement, le Nigeria, qui est aussi le pays le plus peuplé d’Afrique (plus de 200 millions d'habitants), fait figure de pionnier aux côtés du Ghana qui teste depuis septembre son e-Cedi, comme nouveau moyen d'échange. Le président a affirmé que cette nouvelle monnaie numérique améliorerait le commerce transfrontalier, renforcerait l'inclusion financière pour les personnes en dehors de l'économie formelle et augmenterait les transferts de fonds.

Initialement prévu le 1er octobre, le lancement de l'eNaira avait été différé par la Banque centrale, invoquant les célébrations de l'anniversaire de l'indépendance du pays.

Troisième utilisateur mondial de monnaies virtuelles

Les cryptomonnaies sont très utilisées au Nigeria, classé en 2020 troisième utilisateur de monnaies virtuelles au monde après les Etats-Unis et la Russie par une étude du cabinet de recherche spécialisé Statista. 

Avec les cryptomonnaies, les Nigérians cherchent surtout à échapper à la dépréciation constante du naira ces dernières années. Elles leur permettent également de recevoir plus facilement de l'argent de la diaspora ou de faire sortir leur épargne du pays. 

A travers le monde, les banques centrales cherchent à créer des versions numériques de leurs monnaies, les CBDC (acronyme anglais de Central Bank Digital Currency - monnaie numérique de banque centrale), face à la croissance des paiements effectués en ligne et pour concurrencer les cryptomonnaies qui échappent à tout contrôle étatique ou des régulateurs mondiaux. 

L'an dernier, la Chine est devenue la première économie majeure à lancer la version test d'une monnaie numérique. Depuis, au moins cinq pays ont lancé leurs monnaies virtuelles, selon le groupe de réflexion américain Atlantic Council.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix