La BCE annonce deux ans de préparation à l’euro numérique

La BCE annonce deux ans de préparation à l’euro numérique© INA FASSBENDER Source: AFP
Détail d'un billet d’euros (illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Banque centrale se donne deux ans pour se préparer au lancement éventuel d’un euro numérique. Il ne s’agira toutefois pas d’une crypto-monnaie soumise à des fluctuations de marché et Francfort en garderait le contrôle exclusif.

«Nous avons publié notre rapport sur l’euro numérique il y a neuf mois. […] Sur la base de ces travaux, nous avons décidé de passer à une étape ultérieure et de lancer le projet d’euro numérique», a déclaré Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), citée dans un communiqué de presse mise en ligne le 14 juillet sur le site de l’institution financière.

La présidente de la BCE  ajoute que le but de cette démarche est de «veiller à ce que, à l’ère numérique, les ménages et les entreprises aient toujours accès à la forme de monnaie la plus sûre : la monnaie de banque centrale».

A l'heure où les Etats-Unis et la Chine, étudient le lancement de leur monnaie digitale, la BCE annonce à son tour qu’elle étudiera, pendant une période de 24 mois, les questions liées à la conception et à la distribution de sa monnaie digitale. Selon l’institut monétaire basée à Francfort, en Allemagne, cet euro numérique devra répondre aux besoins des Européens, mais aussi «contribuer à prévenir les activités illégales et éviter tout effet indésirable sur la stabilité financière et la politique monétaire».

La BCE précise également que cette phase d’étude de deux ans n’implique pas nécessairement une adoption de cette monnaie numérique et que la décision ne sera prise que «plus tard». Dans tous les cas, un euro numérique existerait parallèlement aux espèces, sans les remplacer.

Ce projet a été immédiatement salué par Paris et Berlin qui ont toutefois conditionné la création d'une version numérique de l'euro à une décision des 19 Etats membres de la zone euro. «Un euro numérique a de nombreux aspects positifs et offre d'énormes opportunités – comme les forces d'intégration de l'euro l'ont montré. Il sera essentiel pour préserver notre souveraineté numérique et monétaire», peut-on lire dans un communiqué de presse commun des ministères allemand et français des Finances, pour le moment disponible uniquement en anglais.

Une «alternative» aux crypto-monnaies ? 

Les deux ministères estiment en outre que cet euro numérique représente une alternative au développement des «crypto-actifs» comme moyen de paiement, ou au développement de monnaies digitales par des banques centrales étrangères. Ils avancent également qu’il stimulerait l’innovation et renforcerait le rôle de la monnaie unique au niveau international.

Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE et président du groupe de travail sur un euro numérique, également cité dans le communiqué de la Banque centrale promet que ces travaux feront l’objet d’échanges avec le Parlement européen et d’autres instances européennes et que «les particuliers, les commerçants et le secteur des paiements seront également consultés».

Pour autant, il ne faut pas s’attendre à ce que cet euro numérique deviennent une crypto-monnaie de type Bitcoin, qui pourrait connaître des fluctuations de sa valeur. Dans son rapport sur un euro digital publié en octobre, la BCE avait déjà prévenu que l'euro numérique serait une forme de monnaie de banque centrale «sans risque» émise par la banque centrale et demeurant à tout moment sous sa responsabilité, donc loin du modèle de crypto-monnaies privées qui se sont développées ces dernières années et qui visent justement à fournir une alternative aux monnaies officielles.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»