Pour le N°1 du PCF, la France devrait militer pour la fin des sanctions anti-russes

Pour le N°1 du PCF, la France devrait militer pour la fin des sanctions anti-russes© Philippe Huguen Source: AFP
Fabien Roussel le 3 décembre 2015 (image d'illustration).

Invité de RMC et BFM TV, le dirigeant du Parti communiste français a appelé de ses vœux la fin des sanctions commerciales qui visent la Russie depuis 2014. Celles-ci ont «pénalisé fortement l'économie européenne et française», a-t-il estimé.

Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, a prôné la fin des sanctions contre la Russie et salué ce 19 août la visite de Vladimir Poutine à Emmanuel Macron au fort de Brégançon.

«C'est une rencontre utile, je suis pour le réchauffement politique, qu'on puisse se parler», a ainsi affirmé le patron du Parti communiste sur BFMTV et RMC, ajoutant : «Je ne dis pas que Vladimir Poutine est un grand démocrate, ça se saurait [...], mais la France ne doit plus rester alignée derrière les Etats-Unis.»

Par la suite, il a également conseillé au président de la République de faire un geste diplomatique fort envers Moscou. «Il faut aller vers la fin des sanctions et un dialogue», a en effet jugé Fabien Roussel, notant que les sanctions prises à l'encontre de la Russie dans le sillage du rattachement par référendum de la Crimée en 2014 avaient «pénalisé fortement l'économie européenne et française, y compris l'agriculture». Selon lui, la situation «s'améliore un petit peu en Crimée, notamment au Donbass où un cessez-le-feu commence à prendre forme».

Le responsable politique a également dénoncé la tenue du G7, instance dont est exclue la Russie depuis 2014, à Biarritz le week-end prochain. Le secrétaire national du PCF a estimé que la France devrait plutôt «prendre l'initiative, sous l'égide de l'ONU, d'une grande conférence pour la paix et le développement». Le président russe est attendu au fort de Brégançon, résidence du président français en ce mois d'août, vers 17h. Après des déclarations à la presse, les deux dirigeants aborderont les différentes crises qui secouent le monde.

Lire aussi : De Chirac à Macron, les relations entre Vladimir Poutine et les présidents français

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»