Les autorités nipponnes ont arrêté le français Mark Karpeles, patron de la plateforme Bitcoin MtGox

Capture d'écran de cointelegraph.com
Capture d'écran de cointelegraph.com

La police japonaise a interpellé le CEO de l’entreprise en faillite MtGox, qui fut à une époque la plus grande bourse de la monnaie virtuelle bitcoin.

Mark Karpeles, 30 ans, a été arrêté en relation avec la perte de bitcoins d’un montant de 351 millions d’euros en février dernier. Il est suspecté d’avoir accédé au système informatique de la bourse pour falsifier les données des soldes non remboursés.

MtGox a allégué que cela avait été causé par un bug, mais l’entreprise a par la suite fait faillite.

Selon l’agence japonaise Kyodo News, l’avocat qui agit au nom de Mark Karpeles, a nié le fait que son client avait fait quelque chose illégal alors que les autorités le soupçonnent d’avoir profité d’une somme d’un million de dollars.

En mars 2014, le mois qui a suivi sa mise en faillite, MtGox avait reconnu avoir retrouvé 200 000 bitcoins perdus. La société avait annoncé qu’elle avait trouvé ces bitcoins, dont la valeur avoisine 116 millions de dollars, au sein d’un vieux portefeuille électronique datant de 2011. Suite à cette découverte, le nombre de bitcoins perdus est passé de 850 000 à 650 000, ce qui correspond à près de 7% de tous les bitcoins en circulation.

En savoir plus: BNP Paribas reconnait que le Bitcoin peut rendre tout le système bancaire obsolète

Le Bitcoin est une monnaie virtuelle liée à un protocole cryptographique complexe et à un réseau global d’ordinateurs qui supervisent et vérifient qui a dépensé quoi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales