L'Hyperloop pourrait bientôt arriver en Russie, d’après un conseiller de Vladimir Poutine

L'Hyperloop pourrait bientôt arriver en Russie, d’après un conseiller de Vladimir Poutine© Steve Marcus Source: Reuters
Le terrain d'essai de l'Hyperloop, près de Las Vegas
Suivez RT France surTelegram

Des trains magnétiques Hyperloop, prévus pour voyager à des vitesses allant jusqu’à 1 200 km/h, pourraient «transformer» l’Extrême-Orient russe. L'entreprise a déjà annoncé des projets de coopération avec la Russie.

Un projet de train Hyperloop en Russie ? C’est ce que croit possible le conseiller du président russe Igor Levitine.

«Ce système doit d’abord être testé. Mais aujourd’hui, le temps de réalisation de tels projets s’est réduit de manière considérable… Je suis sûr que [l'Hyperloop] arrivera bientôt en Russie», a déclaré Igor Levitine à RIA Novosti. Le conseiller, qui est aussi l’ancien ministre russe des Transports, participe actuellement au Forum économique oriental qui se déroule à Vladivostok, dans l’Extrême-Orient russe.  

«La Russie est un des endroits les plus intéressants pour la réalisation de ce projet. Ce dernier changera radicalement notre système de transports», a estimé le conseiller du président.

En 2016, pendant le Forum économique de Saint-Pétersbourg, l'entreprise américaine Hyperloop One, créatrice de trains innovants à très grande vitesse avait signé un mémorandum avec le groupement de sociétés Soumma et les autorités de Moscou, confirmant l’intention d’élaborer un projet Hyperloop en Russie. Selon les idées exprimées par les responsables russes, de tels trains pourraient être utilisés pour relier les aéroports et le centre de la capitale.

La société Hyperloop One doit choisir en 2017 les trois premiers projets à réaliser dans le monde. D’après le ministre russe des Transports Maxime Sokolov, un des premiers trajets construits pourrait être en Russie, dans le Kraï de Primorié région d'Extrême-Orient située sur la façade pacifique de la Russie en face de l'île japonaise d'Hokkaido. Cette ligne, longue de 70 kilomètres, pourrait relier le port russe de Zaroubino et la ville frontalière chinoise de Hunchun. Les coûts de sa construction sont estimés de 30 à 40 milliards de roubles (450-600 millions d’euros).

Lire aussi : Quand le projet du train à très grande vitesse Hyperloop s'implante à Toulouse

Les trains Hyperloop devraient pouvoir atteindre 1 200 km/h, selon les projections initiales de l'entreprise. Le test du second prototype a déjà été réalisé, en août 2017, un an après le premier essai réussi. Le concept a été lancée en 2013 par l'entrepreneur Elon Musk, fondateur du groupe automobile Tesla et de la société aéronautique SpaceX, mais est aujourd'hui développé par d'autres sociétés sans lien capitalistique avec lui.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix