Donald Trump provoque (encore) l'effondrement boursier d'un constructeur d'avions en un tweet

Donald Trump provoque (encore) l'effondrement boursier d'un constructeur d'avions en un tweet Source: Reuters

Après Boeing la semaine passée, c'est au tour de Lockheed Martin de voir la valorisation boursière de la compagnie s'effondrer après un tweet explicite de Donald Trump, critiquant les coûts de production du F-35, avion de combat de 5e génération.

Comme à son habitude, Donald Trump s'est exprimé par un tweet concis mais lourd de conséquences. «Le programme F-35 et ses coûts sont hors de contrôle. Des milliards de dollars peuvent être économisés et le seront en matière d'achats militaires (entre autres) après le 20 janvier», a tweeté le président élu des Etats-Unis, le 12 décembre. 

Ce tweet laisse entendre que le futur président envisage, une fois arrivé aux commandes, de revoir le contrat liant l'Etat américain au groupe aéronautique Lockheed Martin, qui construit notamment les avions de combat F-35. 

Les responsables du groupe ont réagi en affirmant que des investissements avaient été réalisés afin de diminuer substantivement le coût de fabrication des F-35. «Nous avons, depuis le début du programme, investi des centaines de millions de dollars pour réduire le prix de cet avion d'environ 70% par rapport au coût initial», a déclaré Jeff Babione, le responsable du programme F-35.

En dépit de la promptitude de cette déclaration, destinée à rectifier le tir, les marchés ont immédiatement réagi au tweet de Donald Trump. En début d'après-midi, l'action Lockheed Martin perdait 4,16%. 


Ce n'est pas la première fois qu'un tweet de Donald Trump provoque la chute de la valeur des titres d'un groupe industriel : le 6 décembre dernier, dans un message similaire, il avait estimé que la construction par Boeing de l'Air Force One, l'avion présidentiel américain, était trop coûteuse. «Commande annulée !» avait-il alors tweeté, quelques secondes avant que le cours de l'action Boeing ne s'effondre.

Lancé au début des années 1990, le programme F-35 est le plus cher des programmes d'armement de l'histoire militaire américaine, avec un coût estimé au total à près de 400 milliards de dollars pour le Pentagone, pour un total de seulement 2 500 appareils à produire par le constructeur Lockheed Martin. Le programme enchaîne les difficultés, entre défaillances informatiques, dépassement des coûts d'environ 70% et retards de livraison.

En juillet 2015, lors d'un test, le F-35 avait été dépassé par un simple F-16, dévoilant nombre de problèmes techniques, notamment au niveau du tangage et du logiciel informatique, qui donnait des informations faussement positives 80% du temps. Le Congrès avait d'ailleurs été amené à se pencher sur la question des aptitudes de l'appareil au vu de son coût de fabrication, les élus doutant du fait que l'avion soit réellement opérationnel au combat. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.