Livret A : Bruno Le Maire annonce un taux à 3% dès février, au plus haut depuis 2009

- Avec AFP

Bruno Le Maire est ministre de l'Economie (image d'illustration).© Bertrand GUAY / POOL Source: AFP
Bruno Le Maire est ministre de l'Economie (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le taux du Livret A sera porté de 2 à 3% au 1er février, a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ce 13 janvier, un niveau sans précédent depuis 2009 mais toujours nettement inférieur à l'inflation.

Bruno Le Maire a confirmé ce 13 janvier que le taux du Livret A sera relevé à 3%, une première depuis 2009. Le ministre de l'Economie a ainsi emboîté le pas au gouverneur de la Banque de France qui lui avait proposé ce même chiffre un peu plus tôt, comme le veut la procédure.

Si la formule de calcul, prenant en compte d'une part la hausse des prix – qui a atteint 5,9% en décembre selon l'Insee – et d'autre part les taux interbancaires, auxquels les banques s'échangent de l'argent à court terme, avait été appliquée à la lettre, le taux aurait même été porté à 3,3%.

Mais le gouverneur de la banque centrale François Villeroy de Galhau a préféré arrondir légèrement à la baisse, invoquant dans un communiqué des «circonstances exceptionnelles». «C'est quand même fois trois en un an», a argumenté Bruno Le Maire sur France 2.

Encore à son niveau plancher de 0,5% il y a un an, le taux du Livret A avait doublé une première fois au 1er février 2022 puis une nouvelle fois au 1er août, pour atteindre 2%. Pour la Banque de France, il est souhaitable «que les mouvements de taux du livret A restent progressifs plutôt que trop volatils, et ceci à la hausse comme un jour potentiellement à la baisse».

Moins connu que son aîné, le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) bénéficie également de cette revalorisation à 3%.

Les quelque 500 milliards d'euros déposés par les Français sur les livrets A et LDDS, dont la majeure partie est centralisée par la Caisse des dépôts (CDC), sont destinés en partie à financer le logement social, l'économie sociale et solidaire ou encore les économies d'énergie dans les logements.

Des effets négatifs ?

Si le relèvement du taux est une bonne nouvelle pour les épargnants, il est moins bien vécu par nombre d'acteurs publics, dont les prêts auprès de la CDC sont souvent indexés sur ce taux. Un taux «trop élevé serait très défavorable [au] financement du logement social et de la politique de la ville», argue la Banque de France.

Les «organismes de logement social [...] sont en bonne situation financière», pointait cependant le 10 janvier le directeur général de la Caisse des dépôts Eric Lombard devant la commission des finances de l'Assemblée nationale.

La remontée du taux est accueillie froidement aussi par les établissements bancaires qui conservent dans leurs coffres une partie des dépôts de l'épargne réglementée. Les banques craignent qu'une hausse trop importante «du taux du livret A ne le rende très attractif et incite trop d'épargnants à se détourner des placements en assurance», avance Eric Dor, directeur des Etudes économiques à l'école de commerce IESEG. Parmi les rendements annoncés depuis le début de l'année par les gestionnaires des fonds euros en assurance-vie, aucun n'atteint pour l'instant la barre des 3%.

Les quelque 55 millions de livret A, plafonnés à 22 950 euros, n'étaient garnis qu'au quart de leur capacité à fin 2021, selon la Banque de France.

Idem pour le Livret d'épargne populaire (LEP), réservé aux ménages les plus modestes. Malgré un nombre de nouveaux LEP record en 2022 – plus de deux millions – la majeure partie des ménages éligibles n'en a pas encore ouvert.

Forte hausse pour le LEP 

La Banque de France affirme soutenir «fortement cet instrument». Le gouverneur a d'ailleurs choisi de lui appliquer pleinement la formule de calcul du taux, en proposant de le passer de 4,6% à 6,1%, un niveau plus vu depuis plus de 35 ans.

«Nous serons le seul pays en Europe qui proposera à ses compatriotes un livret d'épargne garanti à un taux supérieur à l'inflation», a affirmé Bruno Le Maire, encourageant les 10 millions de Français qui n'ont pas de LEP alors qu'ils y sont éligibles, à en ouvrir un.

L'argent déposé sur ce livret, plafonné à 7 700 euros, est, comme pour le Livret A et le LDDS, garanti par l'Etat et exonéré d'impôts et de prélèvements sociaux.

Seuls sont éligibles les contribuables qui ne déclarent pas plus de 21 393 euros pour une personne seule, des ménages modestes qui peinent souvent à épargner.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix