#CourrierDeLaVictoire : écrivez aux anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale grâce à RT

RT lance le dossier #CourrierDeLaVictoire vous permettant d’envoyer des lettres aux anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale.

Mise à jour automatique
  • Le jour de la Victoire est déjà passé mais notre projet de Courrier de la Victoire ne s'arrête pas là. Nous continuons à recevoir vos messages adressés à d’anciens combattants. Nous partageons ici avec vous une lettre adressée à Zoïa Romanenko.
    Nous sommes très reconnaissants de l'intérêt que vous portez à ce projet. Tous les courriers sont retransmis aux vétérans.

    « Chère grand-mère Zoïa,

    Je viens de regarder votre vidéo sur RT avec beaucoup d'émotion. 

    J'ai découvert la tragédie du siège de Léningrad fin 1990, un après-midi à la radio, en revenant de l'école. J'ai entendu plusieurs témoignages et j'ai été très surprise de constater qu'on en parlait peu, en France, dans les livres d'histoire. On le mentionnait, sans plus !

    J'ai donc lu plusieurs livres traitant de cette tragédie et et ce fut pour moi un véritable choc !
    Comment avons-nous pu passer sous silence, ou presque, cet épisode de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale ? J'ai compris aussi pourquoi vous appelez cette guerre "La Grande Guerre Patriotique". 

    J'ai alors commencé à avoir une idée différente sur cette guerre. A revoir ce que j'avais appris, à changer d'opinion.

    Puis en 2015 j'ai découvert un chanteur russe (baryton) Dimitri Hvorostovsky qui interprétait de très belles mélodies et de très beaux textes parlant de 1940-1945 et de la souffrance du peuple russe : La dernière bataille, les grues, Leningrad, la balade du soldat, la neige ensanglantée, les rossignols, Où êtes-vous mes frères ? et bien d'autres encore... 

    Grâce à la traduction anglaise, j'ai pu les retraduire (approximativement, hélas !) en français. J'ai bientôt 74 ans, un peu tard pour apprendre la langue russe !
    A chaque fois que je regardais le chanteur pendant un concert, je pouvais également voir la tristesse (et même quelques larmes) sur le visage des spectateurs. Je pouvais ainsi comprendre combien cette guerre avait créé des liens entre vous, les Russes.

    Je suis allée deux fois en Russie, une fois en 2005 à Moscou et Saint-Pétersbourg, et une seconde fois en 2017 en Sibérie, sur les bords du lac Baïkal, cette fois j'ai découvert l'histoire des Décembristes, les vieux-croyants et les Chamanes.
    Et je suis devenue une "fan" de l'histoire et la culture russes !

    Après avoir vécu le siège de Leningrad, je me demande comment on peut vivre après ?

    Vous paraissez si sereine dans cette vidéo. 
    Est-ce qu'on regarde les petits problèmes du quotidien différemment ?

    En ayant tant souffert, après avoir assistée impuissante, et dans des circonstances aussi horribles, à la mort de ses proches, comment profiter de chaque instant de la vie ?

    Je me permets de vous embrasser. Elisabeth Tridi »

    Les vétérans attendent vos lettres. Écrivez-leur !

    Notre adresse : RT France, 20, quai du Point du Jour, 92100 Boulogne-Billancourt. Vous pouvez également envoyer un email ou un message vidéo à veterans1945@rttv.fr

  • Un nouveau message reçu dans le cadre du projet Courrier de la Victoire adressé aux vétérans russes. Nous sommes très reconnaissants de l'intérêt que vous portez à ce projet. Tous les courriers sont retransmis aux vétérans.

     « Aux Vétérans de la toujours glorieuse Armée rouge et à la mémoire de ceux qui ont perdu la Vie,
    Je profite de cette occasion qui m'est apportée pour vous saluer avec tout le respect qui vous est dû.
    Je pensais trouver aisément les mots afin d'exprimer mon humble mais sincère admiration pour l'abnégation et le courage dont vos actes à jamais gravés dans l'Histoire de l'humanité et dans celle de la lutte pour la justice sociale sont empreints, mais il me semble avoir péché par orgueil tant il m'apparaît à présent que nul lyrisme ne saurait faire assez honneur à votre héroïsme.

    Sachez donc simplement, glorieux anciens, que même à notre époque, certes troublée mais sans aucune comparaison possible avec le chaos auquel vos jeunes années ont dû faire face, votre vaillance reste une source d'inspiration, une lueur à laquelle s'éclairer quand le spectre du doute étend ses ténèbres sur mon existence. "Pense à ceux qui ont tenu à Stalingrad", voilà le leitmotiv qui me vient à l'esprit face à un événement qui insinue de l'abattement dans mon quotidien, tel est le remède qui m'aide à retrouver la pugnacité qui fait serrer les dents et les poings pour repartir au combat qui ne dit pas son nom, qui me sert d'existence dans cette France en proie à la décadence morale, fille hideuse du matérialisme capitalisme qui sévit depuis trop longtemps dans ce pays.

    Pour conclure, je voudrais aussi porter à votre attention le fait que mon admiration pour votre bravoure a contribué à ce que je porte un intérêt des plus poussés et avides de savoir pour la culture et l'Histoire de cette mère patrie pour laquelle tant de fils et de filles ont préféré le sacrifice glorieux à la vile soumission. Grâce à vous, mon esprit s'est enivré des mots de Tolstoï, Gorki, Cholokhov, de la musique de Rimsky-Korsakov et comment ne pas évoquer ici les chœurs de l'Armée rouge, car comment ne pas se sentir invincible quand on s'est imprégné de ses chants ? Mais surtout, comment ne pas se lever sans peur quand on défend, en plus de l'honneur du prolétariat international, la Mémoire de Pierre et de Catherine qui ont laissé à la postérité tant de grandeur qu'elle leur restera accolée éternellement ?

    Voilà Mesdames, Messieurs, j'espère que cet humble hommage aura su éveiller en vous le plaisir que j'ai eu à exprimer ce profond et sincère respect pour vos sacrifices qui m'anime et m'inspire, car le Drapeau rouge que vous avez porté en triomphe jusqu'à Berlin trône aujourd'hui dans mon salon, et c'est à votre courage que je dois fierté et espoir dans un avenir plus juste. 

    Guillaume Jendrowiak, Partisan jusqu'à mon dernier souffle et au-delà.»

    Les vétérans attendent vos lettres. Écrivez-leur !

    Notre adresse : RT France, 20, quai du Point du Jour, 92100 Boulogne-Billancourt. Vous pouvez également envoyer un email ou un message vidéo à veterans1945@rttv.fr

  • Dans le cadre du projet Courrier de la Victoire nous avons reçu une lettre de Shelomo Selinger, sculpteur français et ancien prisonnier de neuf camps de concentration, qui tente de retrouver le nom du médecin soviétique qui l'a sauvé. Retrouvez ici son histoire

  • Nous continuons de recevoir vos lettres pour les anciens combattants dans le cadre du projet Courrier de la Victoire.
    Nous sommes très reconnaissants de l'intérêt que vous portez à ce projet. Avec l'autorisation de leurs auteurs, nous publions quelques lettres. Voici le message adressé à Boris Chapotnikov, Ivan Martynouchkine et Spartak Sytchev qui ont partagé leurs souvenirs pendant la Seconde Guerre mondiale :

    « Chers Boris Chapotnikov, Ivan Martynouchkine, Spartak Sytchev,

    Chers vétérans,

    Bonjour. Je m'appelle Serge et je vis dans la banlieue sud de Paris.
    Vos récits émouvants nous rappellent que la victoire de 1945 n'a été obtenue qu'au prix de hautes luttes et de terribles combats sur les fronts, comme à l'arrière.
    Nous connaissions les batailles de Stalingrad et de Moscou mais en France, depuis quelques années, certains de nos historiens nous relatent l'histoire complète de la grande guerre patriotique. Les batailles de Rjev, de Koursk, les opérations Saturne, Mars et Bagration ainsi que la bataille de Berlin nous sont maintenant transmises sur la base d'archives Russes.

    En Russie, vous avez une chanson magnifique Le Jour de la Victoire qui dit ceci :

    « Jour de la Victoire tu étais si loin de nous,
    Par des chemins interminables, poussiéreux et calcinés, nous marchions vers toi de toutes nos forces,
    …. Ce Jour de la Victoire est imprégné de poudre à canon, c'est la fête aux cheveux devenus gris, c'est la joie avec des larmes dans les yeux,
    Jour et nuit, dans les hauts fourneaux « Martin », notre patrie travaillait sans répit. Ce combat se poursuivait sans cesse, nous faisions tout ce que nous pouvions pour nous rapprocher de toi,
    …. Ce jour de la victoire est imprégné de poudre à canon, c'est la fête aux cheveux devenus gris, c'est la joie avec des larmes dans les yeux,
    Bonjour maman, nous ne sommes pas tous revenus, je voudrais tant courir pieds nus dans la rosée, nous avons parcouru la moitié de l'Europe, la moitié de la planète, nous marchions vers ce jour de toutes nos forces,
    …. Ce jour de la victoire est imprégné de poudre à canon, c'est la fête aux cheveux devenus gris, c'est la joie avec des larmes dans les yeux ».

    Votre pays s'est levé sur tous les fronts et à l'arrière pour arracher cette victoire.
    Personne n'est oublié, rien n'est oublié, rien ne sera oublié.
    Cette page ne sera pas suffisante pour vous remercier, vous et votre nation, pour le sacrifice héroïque offert afin de débarrasser le monde de la barbarie.

    Portez-vous bien, prenez grand soin de vous et à bientôt. 

    Serge (Paris – France) »

    Les vétérans attendent vos lettres. Écrivez-leur !

    Notre adresse : RT France, 20, quai du Point du Jour, 92100 Boulogne-Billancourt. Vous pouvez également envoyer un email ou un message vidéo à veterans1945@rttv.fr

  • Nous continuons de recevoir vos lettres dans le cadre du projet Courrier de la Victoire. Nous sommes très reconnaissants de l'intérêt que vous portez à ce projet. Tous les courriers sont retransmis aux vétérans.

    Nous partageons ici avec vous le moment où Anna Terekhina et Konstantin Melechko reçoivent une lettre d'un écrivain allemand Wolf von Fichtenberg. Cet homme touché par les histoires des anciens combattants et notamment par l’exploit des soldats soviétiques, partage avec eux, dans une lettre émouvante, ses sentiments face aux terreurs de la guerre et exprime sa gratitude à tout le peuple soviétique pour la Victoire sur le nazisme. Au nom du peuple allemand il tend la main au peuple russe pour le remercier d’avoir libéré l’Europe du «monstre Hitler».

    Les vétérans attendent vos lettres. Écrivez-leur !

    Notre adresse : RT France, 20, quai du Point du Jour, 92100 Boulogne-Billancourt. Vous pouvez également envoyer un email ou un message vidéo à veterans1945@rttv.fr

  • Dans le cadre du projet Courrier de la Victoire, nous avons reçu de nombreuses lettres de nos lecteurs. Nous sommes très reconnaissants de l'intérêt que vous portez à ce projet. Avec l'autorisation de leurs auteurs, nous publions quelques lettres. Commençons par une lettre adressée à René Billottet, qui nous avait raconté son parcours pendant la guerre. Vous trouverez sa vidéo ici.  

    « Monsieur BILLOTTET,

    C’est un exercice difficile de vous exprimer ma reconnaissance et ces quelques lignes,

    tant j’aimerais vous dire de choses et tant j’ai de questions à vous poser. Je vais essayer d’être brève.

    Je m’appelle Ludivine, je suis âgée de 30 ans, pour moi la seconde guerre mondiale c’est l’histoire de mon arrière-grand-père.

    Durant la seconde guerre mondiale, il s’est engagé dans les chasseurs alpins, il a été arrêté puis déporté à AUSCHWITZ.

    Il est décédé alors que j’étais très jeune, je n’ai pas eu la chance d’avoir son témoignage et de  connaître toute l’histoire de sa vie.

    Ce n’est que des années plus tard que je suis tombée sur des photos de lui, pendant la guerre.

    J’ai voulu comprendre, comment et pourquoi le monde avait basculé.

    J’ai lu beaucoup de livres, regardé beaucoup de reportages et compris que cette guerre c’était l’histoire d’hommes et de femmes, comme mon arrière-grand-père, comme vous.

    Cette guerre me semble irréelle, tant par son ampleur que par son absurdité, je ne peux pas imaginer ce qu’elle a été pour vous.

    Aujourd’hui nous avons l’habitude de travailler, de vivre comme bon nous semble, d’être libre tout simplement.

    Ça ne serait pas possible sans vous, sans votre courage et votre sacrifice.

    Vous ne m’avez pas directement sauvé la vie, mais des pays ont été libérés, des familles ont été sauvées, des générations d’hommes et de femmes ont pu naître.

    Vous aviez le choix d’attendre où d’agir (je pense que personne aujourd’hui ne peut dire ce qu’il aurait fait à votre place).

    Mais vous avez choisi de vous battre pour sauver des millions de vies, au risque de perdre la vôtre.

    Alors je voudrais simplement vous remercier,

    Merci d’avoir permis à la France de retrouver sa liberté,

    Merci pour tout.

    PS : en ces temps de confinement je vous envoie toutes mes pensées, prenez soin de vous.

                                                                                                               Ludivine Goguet »

    Les vétérans attendent vos lettres. Écrivez-leur !

    Notre adresse : RT France, 20, quai du Point du Jour, 92100 Boulogne-Billancourt. Vous pouvez également envoyer un email ou un message vidéo à veterans1945@rttv.fr

  • Source: RT France

    Conséquence du report du défilé militaire du 9 mai à Moscou et de l’annulation des célébrations officielles prévues à l’occasion du 75e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie, les vétérans de la Seconde Guerre mondiale ne pourront pas être honorés comme ils le méritent cette année.
    Néanmoins, pour marquer cette date importante, RT a lancé le projet #CourrierDeLaVictoire qui vous permet d’envoyer des messages aux anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale.
    Сe projet regroupe les histoires de ceux qui ont survécu au siège de Leningrad, laissé leur signature sur les murs de Reichstag, ou encore ont caché des soldats soviétiques échappés des camps de concentration. Il y a 75 ans, grâce à leur dévouement sans faille et à leur immense courage, ils ont rendu cette Victoire possible. Aujourd’hui, ils sont parfois seuls et souffrent du manque de communication.
    Les vétérans attendent vos lettres. Écrivez-leur ! Toutes les lettres reçues par la rédaction de RT seront transmises aux personnes concernées.

  • Ivan Martynouchkine attend vos lettres. Ivan a commencé la guerre alors qu'il n'avait pas encore 18 ans. Il a demandé à être envoyé au front. Il voulait devenir pilote, mais le sort en a décidé autrement : il n'est arrivé au front qu'en 1943, après avoir obtenu son diplôme de l'école d'artillerie de Khabarovsk. Ivan a fait partie des troupes soviétiques ayant libéré le camp de concentration d'Auschwitz. Il a aussi participé à la libération de la Pologne et de la Tchécoslovaquie.

  • Spartak Sytchev attend vos lettres. Il a participé à de terribles batailles près de Rjev, à la libération de Kiev, à l'assaut sur Berlin et a laissé sa signature sur les murs du Reichstag. Spartak se rappelle qu'il était au début convaincu que les Allemands seraient battus en quelques jours, se fondant sur le film Si demain c'est la guerre, que l'on diffusait dans les cinémas à l'époque. Mais la guerre s'est bien sûr avérée plus compliquée. 

  • Nikolaï Klioutchnikov a rejoint l'armée en tant que bénévole à l'âge de 15 ans. Il faisait partie des équipes qui menaient les avions là où ils devait opérer. De par ses multiples trajets, Nikolaï est allé dans des dizaines de villes soviétiques. Après la guerre il s'est consacré aux sports, tels que l'athlétisme, le tir et le pentathlon. Nikolaï sera heureux de recevoir vos lettres.

Découvrir plus

La chaîne RT lance un nouveau projet - #CourrierDeLaVictoire qui présente des histoires vécues par des vétérans de la Seconde Guerre mondiale et permet aux lecteurs de leur transmettre des lettres. Le dossier inclut des récits de ceux qui se sont battus contre le nazisme dans plusieurs parties du monde, qui ont participé au débarquement de Normandie et aux convois arctiques, qui ont enduré le siège de Leningrad, d’autres qui ont laissé leur signature sur les murs du Reichstag, apporté leur aide aux combattants ou caché des soldats alliés enfuis de camps de détention ou de concentration.

Au cours des prochains mois, le dossier réunira des documents narrant la guerre qu’ils ont vécue et leur victoire.

Dans le cadre du #CourrierDeLaVictoire, toute personne peut écrire une lettre à un survivant de la guerre. Les lettres envoyées à notre rédaction seront transmises aux personnes concernées. 

Notre adresse : RT France, 20, quai du Point du Jour, 92100 Boulogne-Billancourt. Vous pouvez également envoyer un email ou un message vidéo à veterans1945@rttv.fr.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»