Expert en commerce International. Descendant direct du roi de Naples et maréchal Joachim Murat, arrière-petit-neveu de Napoléon 1er.

Oui, Napoléon fait partie de notre ADN, arrêtons l'autoflagellation et redressons la tête !

Oui, Napoléon fait partie de notre ADN, arrêtons l'autoflagellation et redressons la tête !© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Statue de Napoléon Bonaparte à Ajaccio (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Joachim Murat, descendant du roi de Naples et de Bonaparte, dénonce l'«incompréhensible masochisme français» qui s'est manifesté, ces derniers temps, par le dénigrement de Napoléon. Et appelle à renouer avec l'amour de la nation française.

En 2021, Napoléon a remporté une nouvelle victoire : la bataille de Rouen. Sa statue retrouvera finalement sa place. Mais pourquoi l’Empereur a-t-il tant d’ennemis en France alors que le monde entier nous l’envie ?

Le maire de Rouen, n’écoutant que son courage, avait profité de la restauration de la statue de Napoléon pour proposer de la remplacer par une figure plus «progressiste». En commençant par un Napoléon à vélo déguisé en chauffeur Deliveroo. Quelle transgression ! Quel geste politique flamboyant ! Qui a d’ailleurs été salué à sa juste mesure par le vote des habitants de Rouen qui ont exigé à une écrasante majorité le retour de la statue de l’Empereur. Félicitations et merci aux habitants de Rouen ! Le maire maintenant devrait avoir l’élégance de tirer la conclusion qui s’impose après un tel camouflet et démissionner.

Mais cela demanderait du panache, ce qui n’est manifestement pas la principale qualité de son école de pensée.

C’est pourtant bien cela que nous célébrions en cette année de bicentenaire napoléonien : la Volonté, l’Énergie, l’Audace, le Courage, l’Honneur et le Panache.

C’est la France, son incroyable vitalité et ce qui fut son incomparable grandeur.

C’est l’exemple que nous donne cette extraordinaire génération de Français de la Révolution et de l’Empire : le refus de la résignation, le refus de la médiocrité.

Cette conviction que l’on peut faire de sa vie un destin et de ce destin une épopée.

Comme tous les Français de cette génération, femmes et hommes épris de liberté qui se sont rassemblés pour réaliser cet immense projet qui, en les dépassant, les a tous élevés au-dessus d’eux-mêmes : la diffusion des Lumières, la libération des énergies et la Gloire !

Nous pourrions discuter interminablement les sacrifices, les violences ou les erreurs commises dans la réalisation de ce projet. Mais nous ne pouvons pas en contester le résultat : la diffusion dans le monde entier des principes de liberté et d’égalité, la diffusion de cette idée géniale de Souveraineté Nationale, avec la souveraineté populaire comme socle de sa légitimité. Tout simplement l’origine des démocraties modernes !

C’est le point de départ d’une libération à l’échelle mondiale.

Quelle entreprise humaine a jamais connu plus formidable réussite ?

C’est la Nation française qui, ainsi, a été pour le reste du monde le phare de l’émancipation. 

C’est Napoléon qui a transformé notre Nation en un Etat de droit qui n’était pas un gouvernement des juges.

C’est Napoléon qui a mis en place une véritable méritocratie, sans considération de naissance.

C’est Napoléon qui a gravé à jamais l’Egalité de tous devant la Loi, sans considération d’origine ou de religion. C’était impensable à l’époque. Nous l’avons fait. Voilà ce qu’est la Grandeur à la française.

Tout à la fois fondation juridique et modèle de société, le Code Napoléon est aujourd’hui la base du droit dans presque tous les pays d’Europe : Allemagne, Italie, Espagne, Pologne, Pays Bas, Portugal, Roumanie, Belgique, Grèce, Luxembourg.

Et au-delà de l’Europe, ce sont plus de 70 pays, plus du tiers de la planète, de l’Egypte à la Bolivie en passant par le Sénégal pour remonter jusqu’au Canada, qui se sont inspirés du Code Napoléon.

«Bonaparte nous a donné l’exemple» sont des paroles de l’hymne national polonais. Depuis le Premier Empire, la Chine appelle la France «Fa guo», ce qui signifie littéralement «le pays de la Loi».

Ridley Scott tourne actuellement un film sur Napoléon pour Apple TV et HBO prépare une série sur le Premier Empire.

La Russie, qui aurait pourtant des raisons de ne pas aimer Napoléon, reconnaît en [Napoléon] l’immense chef de guerre et le formidable modernisateur

La Russie, qui aurait pourtant des raisons de ne pas aimer Napoléon, reconnaît en lui l’immense chef de guerre et le formidable modernisateur. Des milliers de Russes rejouent chaque année en grandeur nature les batailles de la campagne de Russie. On porte encore des toasts au prince Murat dans les bars, de Moscou à Sakhaline. Car les Russes, eux, ont le respect, du courage et de l’honneur au point que leurs autorités nous ont rendu le corps du Général Gudin pour qu’il puisse être enterré en France avec dignité. Voilà un exemple de gestion mémorielle dont nos gouvernements feraient bien de s’inspirer.

En France, on a tergiversé avant d’accepter la dépouille du général Gudin, on a déboulonné la statue de Napoléon à Rouen et on a emballé l’Arc de Triomphe… Ajoutons à cela les heures d’antenne offertes à tous les parasites de plateaux télé qui ont trouvé en Napoléon la bonne occasion de s’offrir un peu de longévité médiatique en proférant un torrent d’absurdités : Napoléon raciste, Napoléon misogyne, Napoléon massacreur de ses troupes, Napoléon fossoyeur de la Révolution, etc.

Voilà comment, en 2021, nous avons rendu hommage au Premier Consul et Empereur, cette part essentielle de notre identité comme peuple et comme Nation. 

Le reste du monde regarde stupéfait cet incompréhensible masochisme français

Le reste du monde regarde stupéfait cet incompréhensible masochisme français, cette entreprise systématique de destruction de notre identité, de culpabilisation et d’humiliation de notre Histoire nationale et de ses grandes figures.

Alors que nous devrions au contraire célébrer cette génération de Français du Consulat et de l’Empire pour inspirer notre jeunesse qui y reconnaîtrait son appétit d’énergie, de fougue, de réussite et d’espoir. Et pourrait y entendre encore l’écho des notions de Fierté, de Grandeur et de Gloire qui seules donnent envie à chacun, qu’il soit de souche ou d’adoption, de s’assimiler à la communauté et au projet national.

Toutes ces notions qui semblent faire si peur aux gardiens autoproclamés de notre paix civile. Certains allant même jusqu’à proposer de raser le château de Versailles parce qu’il rappelle aux Français leur grandeur passée.

Je rêve d’élus qui promeuvent cette Grandeur positive à la française et pas ces minables courbettes à l’air du temps qui nous réservent un avenir de feuilles mortes

Voilà bien un sujet d’inquiétude : parce que nous humilions notre Histoire et disqualifions les notions de fierté, de panache et de grandeur, la totalité de notre jeunesse, quels que soient son origine et son milieu social, se détache du corps national car plus rien ne l’incite à y adhérer. Je rêve d’une fête de la musique à l’Elysée animée par DJ Snake et Kaotik, artistes patriotes français issus de la «diversité» et surtout pas par Orelsan, ce rappeur progressiste salué par Emmanuel Macron. Je rêve d’élus qui promeuvent cette Grandeur positive à la française et pas ces minables courbettes à l’air du temps qui nous réservent un avenir de feuilles mortes.

Cette «désassimilation» généralisée nous mène à la catastrophe. La responsabilité en revient à la lâcheté de nos dirigeants depuis les années 80 et à ce courant trotsko-mao-stalino totalitaire qui gangrène nos écoles, universités, médias depuis la fin des années 70 et dont l’objectif clair est la destruction de la Nation française. Le tout est aggravé par la disparition du fait majoritaire aux élections nationales qui font que le chef de l’Etat est en fait élu au premier tour avec 17% ou 20% des voix. Les candidats aujourd’hui chassent et flattent des communautés, des minorités et ne s’adressent plus au corps électoral dans son ensemble.

Les candidats aujourd’hui chassent et flattent des communautés, des minorités et ne s’adressent plus au corps électoral dans son ensemble

Ayons le courage, collectivement, de ne plus être les moutons ou les relais des entreprises de destruction nationale et de déconstruction du modèle français d’assimilation. Exigeons le retour du règne du concret, du règne du sérieux.

Voilà ce que commandent les générations qui nous précèdent : alimenter, vivre, défendre ce souffle, cette volonté si française de la construction d’une Nation, d’une civilisation forte, ambitieuse, digne et juste.

Comme elle l’a déjà démontré, la France joue un rôle singulier dans la réalisation des progrès humains. Le monde attend et espère cette voix française comme l’ont prouvé les réactions extraordinaires de soutien à l’échelle planétaire lors des attentats de Charlie.

Il ne tient qu’à nous de nous redresser les épaules, de lever la tête et de faire à nouveau respecter et aimer la France de Saint Louis, de Jeanne d’Arc, de Montaigne, de Pascal, de Voltaire, de Napoléon Bonaparte, de Victor Hugo, de Pasteur, de Marie Curie, de Joséphine Baker, de de Gaulle, de Cédric de Pierrepont et d’Alain Bertoncello. Voilà notre incroyable génome.

Effectivement, impossible n’est pas français. C’est cela la leçon de l’Empereur que les autres pays du monde semblent avoir mieux comprise que nous.

Joachim Murat

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix