Rouen : les habitants souhaitent le retour de la statue de Napoléon sur la place de l'hôtel de ville

Rouen : les habitants souhaitent le retour de la statue de Napoléon sur la place de l'hôtel de ville© Vitold MURATOV / CC BY SA 3.0
Statue équestre de Napoléon Ier par le sculpteur Gabriel-Vital Dubray, sur la place de la mairie, à Rouen, en avril 2009.
Suivez RT France surTelegram

Les Rouennais ont décidé que la statue de Napoléon, en restauration depuis plus d’un an, devait revenir sur la place de l'hôtel de ville. La mairie socialiste envisageait de déplacer la statue et de la remplacer par une figure féminine.

Selon une information rapportée par France Bleu, la statue de Napoléon devrait retrouver le parvis de l'hôtel de ville de Rouen. La mairie de la ville a, en effet, dévoilé ce 13 décembre les résultats de la consultation citoyenne lancée sur la question de cette statue et le résultat est sans appel, 68% des participants ayant voté pour que la statue de l'Empereur retrouve sa place originelle. Les votants ont également souhaité l'installation d'un panneau explicatif permettant de replacer la statue dans son contexte historique et politique.

L’affaire démarre lors de la détection d’une fissure sur une jambe de l’équidé. La statue, fragilisée, est retirée en juillet 2020. Deux mois plus tard, le nouveau maire socialiste, Nicolas Mayer-Rossignol, propose de la remplacer par une figure féminine et annonce une consultation citoyenne sur le devenir de la place de l’hôtel de ville. Le maire socialiste souhaite profiter de l'occasion en proposant que la statue de l'Empereur soit remplacée par celle d'une femme. L'élu justifie sa décision par la volonté de donner plus de visibilité aux femmes dans l'espace public.

Accusé de vouloir «annuler» Napoléon, Nicolas Mayer Rossignol s'est défendu de toute volonté de déboulonnage, rappelant que la restauration de la statue avait coûté à la Ville près de 200 000 euros. En revanche, il envisageait de la déplacer, mais préférait au préalable consulter ses administrés sur la question.

Seuls les Rouennais étaient habilités à voter pour une consultation incluant une trentaine de questions portant principalement sur le réaménagement de la place de l'hôtel de ville. Si les habitants de la ville ont certes voulu que la statue retrouve sa place originelle, près de deux tiers des votants ont également exprimé le souhait que la représentation des femmes soit renforcée pour la dénomination des rues et des espaces publics.

Dans un communiqué, la mairie a indiqué qu'elle «[suivrait] naturellement ces orientations, comme elle s’y était engagée».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix