Lydia Guirous est essayiste, membre du bureau politique, ex-porte-parole du parti Les Républicains et auteure du livre : «Assimilation en finir avec ce tabou français», aux Éditions de l’Observatoire.

Sécurité : au cœur de 2022 ?

Sécurité : au cœur de 2022 ?© REUTERS/Gonzalo Fuentes
Un membre des forces de l'ordre, près des lieux de l'attaque de Rambouillet le 23 avril 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Pour l'essayiste Lydia Guirous, la sécurité reste le le talon d'Achille d'Emmanuel Macron, dans un contexte marqué notamment par des violences contre les forces de l'ordre et le terrorisme islamiste. Elle pourrait être la thématique centrale de 2022.

Chaque semaine nous apporte son lot de violences et de drames. Chaque semaine nous avons l’impression, en ouvrant notre poste de télévision ou nos journaux, que le pire est devant nous et que ce «pire n’est jamais décevant» pour reprendre la réplique de Bernard Tapie dans le film Homme/Femme, mode d’emploi.

Violences contre les personnes, violences contre les forces de l'ordre, violences contre les pompiers, règlements de compte avec tirs à bout portant au cœur de Paris, règlements de compte entre bandes de jeunes dans de petites villes paisibles et aussi dans la capitale, scènes de guérillas urbaines dans les banlieues… mais également à Paris où, à Stalingrad, un voisinage excédé a décidé de chasser avec des tirs de mortiers des consommateurs de crack et des dealers. Au même moment, avec la même morbide constance, le terrorisme islamique poursuit ses exactions comme à Rambouillet… et au même moment, des jugements sont rendus qui laissent un goût amer, celui de l’impunité, celui de la culture de l’excuse sociale ou psychologique. Des jugements comme celui de Viry-Châtillon et du meurtrier de Sarah Halimi qui distillent cette idée, mortifère pour notre état de droit, d’une justice qui respecte les lois mais ne rend pas la justice.

Il est donc permis de penser que la sécurité sera au cœur de 2022 et on peut penser qu’Emmanuel Macron est déjà en campagne sur ce thème, car celui-ci est encore son talon d'Achille

Jamais nous n’avions eu à ce point ce sentiment que le destin de la France était en train de nous échapper. Une impression de grand déclassement sur fond d’insécurité physique, culturelle et sociale. Il est donc permis de penser que la sécurité sera au cœur de 2022 et on peut penser qu’Emmanuel Macron est déjà en campagne sur ce thème, car celui-ci est encore son talon d'Achille. A ce stade, son image est celle d’un homme audacieux, moderne, fin stratège mais pas celle d’un homme d’autorité sur les questions régaliennes.  

La sécurité doit être la pierre angulaire de la campagne de 2022.  Les politiques doivent pour les uns, sortir du déni et du relativisme, pour les autres sortir de l'opposition systématique et pour d’autres encore des postures qui n'aboutissent à rien de concret. Les coups de menton ne sont pas des actes...

Les Français vont voter sans doute pour celui qui leur fera des propositions concrètes et courageuses. Selon l’Ifop, 86% des Français assurent que les questions de sécurité seront importantes dans leur vote. En 2022, il faudra démontrer une véritable volonté politique pour apporter plus de sécurité aux personnes et aux biens, plus de sécurité culturelle face au défis de l'islamisme et du communautarisme, et évidemment plus de sécurité économique puisque la crise de la Covid va générer beaucoup de pertes d'emplois et de détresse sociale. Une colère forte s’installe dans le pays, elle ne doit pas se transformer en révolte ou en repli. Peguy écrivait : «Il faut toujours dire ce que l'on voit : surtout il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l'on voit.» Mais de courage et de lucidité, en seront-ils capables ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix