Adieu au système anti-missile US en Corée ? Le nouveau président sud-coréen prend ses fonctions

Adieu au système anti-missile US en Corée ? Le nouveau président sud-coréen prend ses fonctions© Ahn Young-joon Source: Reuters
Le nouveau président sud-coréen Moon Jae-in

Le moment est venu pour le nouveau président sud-coréen de reconsidèrer la façon d'envisager le système anti-missiles THAAD, juge Victor Gao, de l'Association nationale chinoise d'études internationales.

Le nouveau président sud-coréen Moon Jae-in semble prêt à forger des liens plus étroits en Asie, y compris avec la Corée du Nord. Le rôle de l'Amérique dans la région pourrait également évoluer, le président Moon insistant sur le fait que la Corée du Sud doit se démarquer de Washington.

RT : Faut-il s’attendre à une nouvelle alliance Séoul-Pékin dans la région avec le nouveau président ?

Victor Gao (V. G.) : Tout d'abord, félicitons le président Moon de sa prise de fonctions à un moment très difficile en Corée du Sud, ainsi que sur toute la péninsule coréenne. Concernant les relations entre la Chine et la République de Corée, elles se sont détériorées principalement en raison du déploiement du système THAAD par les Américains. Les relations économiques entre la Chine et la République de Corée ont également été affectées. Par conséquent, il y a beaucoup d'espoirs que le président Moon change vraiment le cours des choses. Tout d'abord, il faut voir si le président Moon aura le courage de mettre fin au déploiement du THAAD en Corée du Sud. Ensuite, nous verrons s'il peut faire un pas vers l’amélioration des relations avec la Chine, suivre la Sunshine policy et améliorer les relations avec la Corée du Nord.

Une alliance ferme entre les Etats-Unis et la République de Corée devrait se maintenir

Chose très importante : nous ne voulons pas qu’une guerre éclate dans la péninsule coréenne ; nous voulons que paix et stabilité soient maintenues et nous consacrons nos efforts au développement plutôt qu'aux guerres et conflits.

RT : L'agenda du président Moon semble contredire l'agenda américain. Pensez-vous que Donald Trump a des raisons de s’inquiéter ?

V. G. : Je pense qu'une alliance ferme entre les Etats-Unis et la République de Corée devrait se maintenir, mais cela ne signifie pas que le déploiement du système anti-missiles THAAD en République du Corée par les Américains est une bonne décision. Cela contrarie la Chine et la Russie. Maintenir le système THAAD en Corée du Sud fera plus de mal que de bien aux habitants de Corée du Sud, et en fin de compte, les Etats-Unis n'ont rien à y gagner. Il est donc temps que le nouveau président, à Séoul, reconsidère la présence du système anti-missiles THAAD en Corée du Sud. Je pense que les principales questions relèvent du domaine des relations entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Par conséquent, la Corée du Sud agit de manière avisée sous la présidence de Moon Jae-in en s’adressant d’un ton plus conciliant à Pyongyang afin de mener un dialogue pacifique plutôt que belliciste.

Lire aussi : Abus de pouvoir, naïveté : pourquoi le limogeage du patron du FBI par Trump choque-t-il Washington ?

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.