«Washington s’est surchargé économiquement et militairement, en tant que gendarme du monde»

«Washington s’est surchargé économiquement et militairement, en tant que gendarme du monde»© Ints Kalnins Source: Reuters
Les soldats de l'OTAN lors des exercises militaires en Lettonie

A la tête de l'OTAN, les Etats-Unis restent sourds aux besoins, exprimés par la Russie, d'assurer sa sécurité. Donald Trump devrait mettre fin à cette habitude afin d'éviter de franchir la ligne rouge, explique Ivan Eland, expert de la défense.

La Conférence sur la sécurité de Munich qui a eu lieu le 18 février, a réuni les dirigeants et les hauts responsables de pays venus du monde entier. Cela a permis de procéder à un examen de la situation politique et sécuritaire internationale, telle qu'elle ressort des évolutions de ces dernières années sous l'hégémonie américaine. On peut en conclure qu'il y a des controverses entre la Russie et les Etats-Unis qui doivent être résolues le plus vite possible et qu'il faut retrouver un équilibre dans l'ordre des choses actuel, en revoyant le rôle de l'OTAN et des Etats-Unis.    

RT : Pensez-vous qu’un monde polycentrique soit réaliste ?

Ivan Eland (I . E.) : Pas avec les tensions actuelles entre les Etats-Unis et la Russie, ni avec les tensions dans les relations américano-chinoises. Mais le monde devient plus polycentrique, depuis un certains temps, les Etats-Unis ne dominent plus économiquement. La Chine est progresse, la Russie veut être une puissance régionale et protéger ses frontières des pays limitrophes. Le monde va probablement devenir plus polycentrique, tout simplement parce que les Etats-Unis sont surchargés par leur rôle du gendarme du monde.

Ils ne comprennent pas la situation sécuritaire, dans laquelle la Russie se trouve depuis des siècles

RT : Sergueï Lavrov a ajouté que la russophobie l'emportait sur le pragmatisme en Europe. Êtes-vous d’accord avec lui ?

I. E. : Oui ! Et je pense aussi que s'il n'y avait pas Donald Trump, elle prévaudrait aussi aux Etats-Unis. Les médias ici sont très antirusses. Ils ne comprennent pas la situation sécuritaire dans laquelle la Russie se trouve depuis des siècles, que le niveau de sécurité propre de la plaine nord-européenne est très bas et qu'elle a été envahie plusieurs fois. La Russie voudrait garantir une certaine sécurité afin de savoir qu’elle ne se trouve pas face à une alliance hostile à ses frontières. Et l’OTAN, en particulier les Etats-Unis en tant que chef de cette Alliance, a fait la sourde oreille à ces prétentions. Toute sorte d’ouverture qui sous-entend l’adhésion de l’Ukraine, rend les Russes fous pour de bonnes raisons. Je pense qu’il y a juste un manque d’empathie de la part de l’Occident à l’égard de la situation sécuritaire de la Russie.

Lire aussi : Lavrov : l'expansion de l'OTAN a conduit à un niveau de tension inédit depuis 30 ans

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales