«Aux Etats-Unis, la politique est un jeu brutal»

«Aux Etats-Unis, la politique est un jeu brutal»© Carlos Barria Source: Reuters
Michael Flynn

Donald Trump a raison de reprocher aux médias qu’ils s’attaquent à son administration : Michael Flynn est victime de l'attitude de la presse contre Trump et sa politique à l'égard de la Russie, considère l'ex-officier de la CIA Philip Giraldi.

RT :Qui, selon vous, sortira gagnant de la confrontation entre Donald Trump et les médias ?

Phillip Giraldi (P. G.) : Je pense que Donald Trump a raison concernant les médias et de ceux qui lui font fuir l’information quand il dit qu’ils s’attaquent à son administration. Il est certainement très clair pour moi que l’aspect le plus important ici c’est la Russie. Si Flynn avait parlé à un ambassadeur britannique ou à un ambassadeur de France ou même à un ambassadeur chinois, on serait loin de la fureur que cette affaire avec les Russes a suscité. En fait, Flynn a parlé à un certain nombre d’officiers des services de renseignements de ces pays, et il n’y a eu aucune réaction.

RT : Est-il vraisemblable que le but de toute cette couverture négative soit de faire changer l’attitude de Donald Trump envers la Russie. Pensez-vous que cela se produira ?

Personne aux Etats-Unis à part à Donald Trump ne plaidait en faveur de bonnes relations avec la Russie et de leur importance

P. G. : J’espère que non. Je pense que c’est l’aspect positif de la politique étrangère de Donald Trump. Je pense que Flynn en est victime. Ce n’est pas un homme très admirable du point de vue de toutes ses politiques, mais, en même temps, il a été exploité, et je pense qu’il a été exploité en particulier parce qu’il y a des personnalités politiques à Washington qui ne veulent pas avoir des bonnes relations avec la Russie pour diverses diverses. Mais ces raisons sont mauvaises et ne sont pas liées aux intérêts des Etats-Unis ou de la Russie.

RT :Pensez-vous que les liens avec la Russie seront utilisées à nouveau comme arme pour attaquer un autre membre de l’équipe Trump ?

P. G. : Je pense que ce procédé va perdurer, je pense qu’ils vont chercher des vulnérabilités chez Trump dans les personnes qui sont à des hauts niveaux dans son administration, et ils vont utiliser les mêmes types d’outils contre eux. Ils vont essayer de trouver des choses qu’ils considèrent comme désagréables, qui peuvent être dénaturées, afin de démontrer que l’administration Trump n’est pas bonne pour la sécurité nationale. C’est le jeu qu’ils jouent ici.

RT :Il est désormais établi que quelqu’un qui compte sur des relations positives avec la Russie sera attaqué. Est-il donc impossible pour les politiciens américains d'agir ainsi sans être attaqué par la presse ?

P. G. : La politique aux Etats-Unis est un jeu très brutal, et c’est un jeu très imprévisible. Je pense que personne n’aurait pu prédire, il y a deux semaines, la fin de l’affaire Flynn. Les politiciens américains disent toujours ce que le public veut, et le public n’est pas très bien informé. Et dans ce cas précis, personne aux Etats-Unis à part à Donald Trump ne plaidait en faveur de bonnes relations avec la Russie et de leur importance.

Lire aussi : «Nous ne nous voilons pas la face» : Le Kremlin pas choqué par les propos de Trump sur la Russie

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales