Philippe Vigier (UDI) : «François Bayrou n'est pas incompatible avec François Fillon»

Philippe Vigier (UDI) : «François Bayrou n'est pas incompatible avec François Fillon»© Archives Source: AFP
François Bayrou et François Fillon à Paris

Le centre sortira-t-il divisé de la victoire de François Fillon à la primaire ? Philippe Vigier, président du goupe de l'UDI à l'Assemblée nationale, croit plutôt au rassemblement autour du candidat avec lequel les différends ne sont qu'«infimes».

RT France : Si une majorité des membres de votre parti s'étaient prononcés pour Alain Juppé, il n'y avait pas de consensus dans vos rangs. Qu'en est-il maintenant après la victoire de François Fillon ?

Philippe Vigier (P. V.) : Il y a eu des soutiens sur plusieurs candidats! Certains élus étaient du côté de Nicolas Sarkozy, d'autres d'Alain Juppé, de François Fillon ou de Bruno le Maire au premier tour. Nous étions éclatés car il n'y avait pas de candidat UDI. Mais après ce deuxième tour, j'ai annoncé hier soir au nom de mon groupe que nous nous tenions derrière la candidature de François Fillon à la présidentielle. Nous le soutiendrons et nous participerons activement à sa campagne pour convaincre et faire en sorte que l'adhésion des Français se porte sur son projet.

RT France : Quelle place espérez-vous jouer avec l'UDI dans la campagne à venir?

P. V. : Maintenant que la primaire est terminée, une équipe de campagne va se constituer. Il faut que cette équipe permette que tous ceux de la droite et du centre s'y sentent bien et puissent ainsi s'y impliquer en fonction de leurs disponibilités, compétences et envies. Et cette nouvelle équipe devra surtout faire en sorte de gagner la prochaine étape en mai prochain !

 Il n'y a aucun sujet qui pose de vrais difficultés pour nous.

RT France : Y-a-t'il des sujets sur lesquels vous aimeriez pour peser dans la constitution de son programme présidentiel?

P. V. : Il faudra bien demain que François Fillon s'explique encore sur les fonctionnaires, les dépenses des fonctions publiques et le temps de travail : comment compte-t-il fonctionner ? Autant de points qu'il devra préciser durant la campagne, mais il n'y a aucun sujet qui pose de vraies difficultés pour nous. Il faudra expliquer, expliquer et réexpliquer encore pour créer de l'adhésion auprès des Français.

Tout ce qui nous sépare est tellement infime par rapport à tout ce qui nous rassemble

RT France : Vous travaillez également à une alliance avec les Républicains pour les élections législatives. Ne craignez-vous pas, à l'instar des écologistes alliés aux socialistes, de vous faire happer par une politique qui ne sera pas la votre si François Fillon est élu ? 

P. V. : On est parti pour écrire une page avec François Fillon. Il a appelé toutes les bonnes volontés à le rejoindre. Je ne doute en aucun cas de son envie de rassembler, c'est lui même qui a employé les mots de «rassemblement». Il y a justement un certain nombre de bonnes volontés chez les centristes, à l'UDI en particulier. Il a un programme et on va le décliner ensemble avec pour but le redressement du pays. Nos réflexions maintenant vont être celles de faire passer un peu de liberté, de donner confiance aux entreprises pour inverser la courbe du chômage que monsieur Hollande n'a fait qu’accélérer. La question sera si oui ou non on protège encore mieux le pays, si oui ou non on redessine différemment l'Europe parce qu'elle ne fonctionne plus. Est-ce que oui ou non on va restaurer la place de la France dans le monde alors qu'elle s'est totalement affaiblie ces dernières années. Tout ce qui nous sépare est tellement infime par rapport à tout ce qui nous rassemble. Nous allons mettre toutes nos forces dans la bataille. Il n'y a pas de place pour des divisions ou micro-divisions de n'importe quelle sorte !

RT France : Prenez-vous au sérieux l'hypothèse d'une candidature de François Bayrou pour contrer le choix de cette primaire?

P. V. : Je pense que François Bayrou n'est pas incompatible avec François Fillon. Ce sont deux hommes qui se connaissent, qui se respectent,et  qui, je crois aussi, s'apprécient. Maintenant il faut juste qu'ils aient une discussion entre eux. L'important, et ce que je souhaite, c'est qu'on soit le plus largement rassemblé possible pour gagner. Ce n'est pas encore fait donc il faut tous être derrière François Fillon pour y arriver !

Lire aussi : François Fillon est le seul «qui a réussi à combiner valeurs traditionnelles et innovations»

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.