Diplomate britannique : les doubles standards de l'Occident sont scandaleux

Diplomate britannique : les doubles standards de l'Occident sont scandaleux© Khalil Ashawi Source: Reuters
Des rebelles syriens près d'Alep

«La situation serait comique, si elle n'était pas aussi tragique» : l'ancien ambassadeur britannique en Syrie (2003-2006) Peter Ford s'inquiète de la façon dont l'Occident présente les évènements au Moyen-Orient.

En commentant les bombardements de mortier des passages humanitaires à Alep, Peter Ford a déclaré : «Je crains que cela ne fasse que prouver que la population civile est véritablement prise en otage par des islamistes armés, inspirés par la façon dont les médias occidentaux présentent les évènements d'Alep. Ils croient que la pression occidentale va finir par contraindre la Russie et la Syrie à arrêter leur tentatives de libérer Alep-Est, et c'est pour cette raison que les islamistes font tout leur possible pour ne pas laisser les civils et ceux des combattants qui sont prêts de partir, quitter Alep.»

Peter Ford a également évoqué la perspective de séparation de l'opposition syrienne modérée des militants de l'organisation terroriste du Front al-Nosra : «Espérons que cela sera le cas, même s'il est douteux que lesdits rebelles modérés le soient véritablement et aient en effet envie de se séparer d'al-Nosra. Beaucoup d'entre eux appartiennent à des groupes proches, d'un point de vue idéologique, à cette organisation terroriste, la seul différence étant la source de financement. A mon avis, c'est l'une des raisons clé pour laquelle beaucoup, parmi ces "modérés", n'ont pas l'intention d'utiliser cette occasion de quitter la ville.»

En ce qui concerne la situation à Mossoul, et les souffrances des civils sont considérés comme quelque chose de naturel

La façon dont l'Occident présente la situation à Alep, en Syrie et à Mossoul, en Irak, n'a pas échappé à Peter Ford, qui insiste sur les doubles standards de l'industrie médiatique : «La situation serait comique, si elle n'était pas aussi tragique. On peut très certainement établir des parallèles entre Mossoul et Alep – de fait les populations civiles y sont quasiment prise en otage pas les djihadistes. L'Occident accuse la Russie et la Syrie qui essayent de séparer [lesdits rebelles modérés des terroristes], et ce processus ne se poursuit pas sans problème, évidemment. En ce qui concerne la situation à Mossoul, là, l'Ouest ne fait pas ce genre de déclaration, et les souffrances des civils sont considérées comme quelque chose de naturel. L'Occident n'[y] critique ni n'y condamne personne. Ce niveau d'hypocrisie et de doubles standards est scandaleux»

Lire aussi : Diplomate britannique : «L’Amérique est obnubilée par Assad au point de s’allier avec Al-Qaïda»

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales