«La seule solution pour l'Afghanistan est le retrait des forces américaines»

Des talibans Source: Reuters
Des talibans

Les talibans et Daesh, tout comme les Etats-Unis, n’ont pas de solution pour l'Afghanistan. Ils ne font qu'exacerber les dissensions religieuses, sectaires et tribales, affirme Sara Flounders du Centre international d'action.

Daesh aurait forgé une alliance avec les talibans afghans, que les Etats-Unis se sont engagés à apaiser.

Daesh a également un pied au Pakistan voisin et a revendiqué la responsabilité de l'attentat suicide du lundi 8 août qui a fait au moins 70 victimes et plus de 100 blessés. Les talibans pakistanais ont été le premier groupe à en revendiquer la responsabilité, mais la revendication de Daesh est arrivée peu de temps après.

RT : Les deux groupes revendiquent la responsabilité de l’attentat. Quelle importance accordez-vous à ces propos ?

Sara Flounders (S. F.) : Depuis 15 ans, les Etats-Unis font la guerre en Afghanistan. C’est la plus longue guerre de l'histoire des Etats-Unis et il n’y a pas eu un jour, pas une minute de paix ou de stabilité. Des centaines de milliers de soldats américains ont parcouru l'Afghanistan ainsi que des dizaines et des dizaines de milliers [de soldats] des forces de l'OTAN, de l'Union européenne. Il n’y a eu aucune amélioration et cela a été infernal pour le peuple de l’Afghanistan. Ils sont plus pauvres aujourd'hui qu'il y a 15 ans, quand la guerre a commencé. Les Etats-Unis promettent de moderniser et de construire des routes, des hôpitaux et des écoles, apporter la démocratie et améliorer la situation des femmes, mais ils n’ont apporté que la guerre, forçant une quantité énorme de personnes à devenir réfugiés, multipliant les invalides, réduisant des maisons en ruines.

Il y a beaucoup de gens en Afghanistan qui feraient un pacte avec le diable lui-même. Telle est la haine provoquée par l'occupation américaine

L'Afghanistan est aujourd'hui le pays le plus pauvre du monde, avec l’espérance de vie la plus faible. C’est vraiment honteux à tous les niveaux.

Quant à cette suggestion que les talibans devraient lancer un processus de paix aux côtés du gouvernement légitime : [il faut dire que] l’Afghanistan est un pays occupé. Le gouvernement n’a pas une once de légitimité, et les gens n’éprouvent qu’une haine illimitée. C’est un vrai problème. La seule solution pour l'Afghanistan est le retrait des forces américaines. Elles ne peuvent rien apporter d’utile, progressiste, pacifique ou sûr à l’Afghanistan. C’est un fait, et tout le monde le sait.

RT : Des rapports contradictoires arrivent d'Afghanistan concernant un éventuel lien entre les talibans et Daesh. A quelle point est-il probable que les talibans soient divisés sur la question de Daesh ?

S. F. : Eh bien, voilà le problème : il y a beaucoup de gens en Afghanistan qui feraient un pacte avec le diable lui-même. Telle est la haine provoquée par l'occupation américaine. Tout le monde sait que, depuis le ciel, quand les Etats-Unis lancent des bombes et des tirs prédateurs de drones - ils ne savent pas s’ils frappent sur Daesh, Al-Qaïda, des talibans, ou un paysan travaillant dans son champ. Ils n’en ont aucune idée. Pourtant cette guerre continue, encore et encore. Je pense que beaucoup de soldats pourrait se dire : «Pourquoi devrions-nous tuer les uns les autres, quand nous sommes tués depuis le ciel».

Tout est une question du positionnement géopolitique, du contrôle exercé par les Etats-Unis en Asie centrale

Ni les talibans ni Daesh n’ont de solution pour l'Afghanistan. Mais qui a détruit l'espoir de l'Afghanistan ? Qui a rassemblé les forces moudjahidines ? L'Arabie saoudite et les Etats-Unis à l'époque de la révolution de 1979. Et ils les y ont laissés les chefs de guerre les plus réactionnaires, corrompus et futiles. Et puis la même alliance corrompue [s’est constituée] en 2001.

Donc, c’est un vrai problème, mais nous le savons : peu importe ce qui se passe sur le terrain, les gens peuvent le résoudre. Si les Etats-Unis quittent le ciel [afghan], retirent leurs bases. Les gens là-bas ont une longue expérience de coexistence. Mais cette force extérieure exacerbe de nombre de manière les dissensions sectaires, religieuses, nationales et tribales. Et elle le fait consciemment : ils arment un groupe contre un autre pour que la guerre continue, parce qu'ils veulent avoir des bases américaines tout près de l'Irak, de la Russie et du Pakistan. Tout est une question du positionnement géopolitique, du contrôle exercé par les Etats-Unis en Asie centrale. C’est ça, la raison de cette guerre…

Lire aussi : Le problème permanent des Etats-Unis : ils ne peuvent pas contrôler leurs armes au Moyen-Orient

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales