Carnage au Pakistan : l'attentat à l'hôpital revendiqué par Daesh fait 93 morts (VIDEO)

Source: Reuters

Une attaque à la bombe revendiquée par un groupe lié aux Talibans a explosé près de la porte principale d'un hôpital de Quetta. L'armée s'est déployée dans les hôpitaux de la ville. Ce sont les attentats les plus meurtriers au Pakistan depuis 2007.

«Il y a eu une énorme explosion et tout est devenu sombre. Au début, je pensais que c'était l'effondrement d'un bâtiment. Puis il y a eu des cris», témoigne un médecin de l'hôpital civil de Quetta.

Selon les autorités locales, le bilan provisoire est de 93 morts au moins 120 autres blessées dans une explosion à l'entrée d'un établissement de soin public de la ville pakistanaise de Quetta, capitale de la région du Balouchistan et frontalière de l'Afghanistan. 

L'attaque a été revendiquée par le groupe armé pakistanais Jamaat-ur-Ahrar, lié aux Talibans, qui a évoqué un attentat-suicide. Le mouvement islamiste est responsable de l'explosion meurtrière à Lahore de mars dernier, qui avait causé la mort de 72 personnes dans un parc.

Le carnage est survenu peu après le transfert dans l'hôpital de la ville du corps de Bilal Anwar Kasi, un avocat célèbre, et bâtonnier de la province, assassiné plus tôt dans la journée. Kasi a été tué par des inconnus armés alors qu'il quittait son domicile pour aller travailler, ce lundi 8 août.

Environ 200 personnes, – dont des dizaines de journalistes et de juristes – se trouvaient dans le bâtiment à ce moment, afin d'accueillir la dépouille de l'avocat. «Les corps sont éparpillés et certains sont mélangés. Le personnel hospitalier essaie de compter mais nous ne pouvons donner de bilan précis à ce stade», a indiqué un responsable militaire pakistanais, alors que l'armée s'est déployée autour des hôpitaux de la ville et que le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a ordonné de nouvelles mesures de sécurité. 

Attention, les images ci-dessous peuvent heurter la sensibilité

Explosion dans la ville de Quetta, à Pakistan

Le porte-parole du gouvernement de la province du Balouchistan a annoncé qu'une enquête était en cours au sujet de cette explosion. 

Le Balouchistan, région riche en réserves pétrolières et gazières, est déchiré par des violences confessionnelles entre sunnites et chiites, des attaques islamistes et une insurrection séparatiste.

Le Pakistan est régulièrement frappé par des attentats meurtriers. 2013 avait été une année noire et en mai 2015, une attaque revendiquée par Daesh avait fait 45 morts dans la communauté chiite dans une embuscade à Karachi. En mars dernier, 75 personnes, dont de nombreux enfants, étaient tués dans un attentat près du parc de Lahore, dans l'Est du pays à la frontière avec l'Inde. 

Lire aussi : Pakistan : un homme tue ses deux sœurs la veille de leur mariage au nom de l'honneur

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales