Pakistan : l'explosion d'un bus tue 16 fonctionnaires du gouvernement à Peshawar (VIDEO)

© Fayaz Aziz Source: Reuters

Les autorités affirment que la bombe aurait été cachée dans le bus, alors qu'il traversait un marché très fréquenté de la ville et transportait des employés du gouvernement qui se rendaient sur leur lieu de travail.

La police a déclaré que des explosifs, cachés à l'intérieur d'une boîte à outils dans le véhicule, avaient apparemment été déclenchés à distance. Le bus privé transporte chaque jour les employés du gouvernement depuis la ville de Mardan à Peshawar, la capitale de la province de Khyber Pakhtunkhwa. 

Lire aussi : Au Pakistan, plus de la moitié des adolescentes pensent que la violence domestique est justifiable

Les images retransmises à la télévision ont montré un bus éventré, entouré de débris provoqués par l'explosion. Les fenêtres des bâtiments voisins ont été soufflées mais aucun passant n'a été enregistré comme blessé. Selon le surintendant de police Kashif Zulfiqar, de nombreuses autres victims auraient été à deplorer si la traversée du bus avait eu lieu plus tard dans la matinée.

«Environ 50 employés du gouvernement étaient présents à l'intérieur du bus utilisé pour passer les prendre et les transporter à leur bureau de Peshawar», a déclaré Zulfiqar.

Sur les 30 personnes blessées, huit étaient dans un état critique, a déclaré un responsable des secours arrivés sur place.  

Aucun groupe n'a immédiatement revendiqué la responsabilité de l'attaque. Dans la région de Peshawar et dans les zones tribales frontalières de l'Afghanistan voisin, plusieurs groupes islamistes sont actifs depuis de nombreuses années.

Le nombre total d'attaques terroristes a fortement diminué au cours des deux dernières années, suite à une avancée militaire contre les talibans pakistanais et d'autres groupes djihadistes. Mais les combats et incidents se poursuivent de manière sporadique. La semaine dernière, 18 personnes ont été tuées et 31 blessées dans un attentat suicide perpétré contre le palais de justice dans la ville de Shabqadar.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, a déclaré que le pays restait déterminé à lutter contre ces groupes. «Ces lâches attaques ne peuvent briser notre inébranlable détermination contre le terrorisme» a-t-il dit.

Cette attaque contre un bus est la troisième survenant dans la ville de Peshawar. En 2013, 19 personnes avaient été tuées et 42 blessées lorsqu'un kamikaze était monté à bord d'un bus, prenant les employés du gouvernement en otage. L'année précédente, en 2012, 19 autres personnes avaient été tuées, une fois encore dans l'attaque d'un bus.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales