Sécurité en France : «Le gouvernement se moque des Français»

Manifestation du 14 juin à Paris Source: AFP
Manifestation du 14 juin à Paris

Les Français sont largement dépassés par les événements actuels, estime le général Didier Tauzin, candidat à l'élection présidentielle 2017.

RT France : «La vigilance portée à son niveau maximal», selon François Hollande, depuis l'assassinat du policier. Ce n’était donc pas le cas avant le commencement de l’Euro 2016 et avec tous les attentats qui ont précédé l’attentat meurtrier avec le policier ?

Nous avons aujourd’hui en France des politiciens qui considèrent que parler égale agir

Didier Tauzin (D. T.) : Je ne sais plus du tout où l’on en est, parce que nous avons un gouvernement qui fait beaucoup de déclarations, et ce n’est pas la première de ce style, on croirait que pour lui, parler est synonyme d’agir. Nous avons aujourd’hui en France des politiciens qui considèrent que parler égale agir, ce qui est totalement faux. Un gouvernement, ce n’est pas fait d’abord pour parler, c’est d’abord fait pour agir. Ceux-là, ils cherchent maladroitement et peut-être d’ailleurs inconsciemment à nous endormir, à faire croire qu’ils font quelque chose aux Français qui sont largement dépassés par les événements. Voilà ce qu'il se passe. 

Les politiciens français font des déclarations, ils naviguent à courte vue, uniquement en vue de la prochaine élection

RT France : Trouvez-vous les mesures de sécurité suffisantes ?

D. T. : Les mesures de sécurité ne peuvent pas être suffisantes. Il ne suffit pas de faire des déclarations, de déclarer d’appliquer telle ou telle loi ou article de la Constitution. Il faut aussi en avoir les moyens, la volonté, il faut aussi soutenir les forces de sécurité et la gendarmerie. Par exemple, il y a eu aujourd’hui une grande manifestation à Paris. Les forces de sécurité ont été employées face à cette manifestation. Mais pourquoi ? Pourquoi ne pas responsabiliser les organisateurs des manifestations ? Et si ça se passe mal, ce sont eux les responsables qui devront être punis par la loi, et de ce fait, on va employer ailleurs les forces de police et de la gendarmerie. Ce serait un meilleur emploi. En plus, depuis 40 ans on a réduit les effectifs, les budgets, et nos policiers, nos gendarmes n’ont plus confiance dans ce gouvernement, et d’ailleurs pas tellement plus dans le précédent, tout simplement parce qu’ils ne sont pas soutenus. Les politiciens français font des déclarations, ils naviguent à courte vue, uniquement en vue de la prochaine élection.  

La situation peut devenir rapidement incontrôlable et l’une des meilleures solutions, sans doute, serait que François Hollande remplace le gouvernement

RT France : Selon la police, il y aurait eu 80 000 manifestants aujourd’hui dans les rues de Paris, selon les syndicats, un million. Pensez-vous qu'il soit possible de maintenir sérieusement la sécurité au regard des nombreuses manifestations contre la loi travail ?

D. T. : Je crois qu’aujourd’hui nous sommes dans une spirale, un engrenage qui peut déstabiliser toutes les parties du pays, peut-être tout le pays d’ailleurs, parce que le gouvernement n’a plus la légitimité nécessaire, parce qu’il ne soutient plus les forces de sécurité, parce qu’il poursuit les objectifs qui ne sont pas les bons, parce qu’il se moque beaucoup des Français. Je crois qu’aujourd’hui la situation peut devenir rapidement incontrôlable et l’une des meilleures solutions sans doute serait que François Hollande remplace le gouvernement. C’est le minimum à faire. Il vaut mieux qu’il s’en aille lui-même et provoque une nouvelle élection le plus rapidement possible, parce qu’il n’a plus la légitimité nécessaire pour gouverner la France. 

C’est un deux poids deux mesures qui est quelque part criminel et peut déstabiliser la France

RT France : Pensez-vous que les autorités font preuve de laxisme à l’égard des manifestants d’extrême gauche ?

D. T. : Je crois que oui, les autorités fontsouvent preuve de laxisme à l’égard des gens d’extrême gauche, mais par clientélisme tout simplement. Je vois la différence de traitement gigantesque qu’il y a entre les mesures à l’égard de la manifestation anti-loi Taubira en 2012-2013. Ces gens qui manifestaient de façon extrêmement pacifique étaient parfois réprimés et traités plus durement que les gens d’extrême gauche alliés aux islamistes qui manifestent en ce moment. C’est intolérable, c’est un deux poids deux mesures qui est quelque part criminel et peut déstabiliser la France. 

LIRE AUSSI : Sécurité en France : «Le gouvernement se moque des Français»

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales