Le respect et la décence comme base d’une coalition euro-musulmane contre le terrorisme

Une manifestation « Pour l’amour du prophète Mahomet » à Karachi le 25 janvier 2015. (REUTERS) Source: Reuters
Une manifestation « Pour l’amour du prophète Mahomet » à Karachi le 25 janvier 2015. (REUTERS)

Une coalition de pays européens et musulmans pour lutter contre l’islamisme radical est possible qu’à la seule condition qu’elle soit basée sur le respect mutuel a dit à RT Hani al-Bassos, professeur de l’Université Islamique de Gaza.

Haut Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères Federica Mogherini. (REUTERS) Source: Reuters
Haut Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères Federica Mogherini. (REUTERS)

RT : Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne, déclare que la lutte contre le terrorisme demande une coalition des pays européens et arabes plus large. Étant donné que certains pays musulmans accusent l’Europe de provoquer le genre d’attaques terroristes qu’on a vu récemment à Paris, à quoi doit ressembler cette coalition?


Hani al-Bassos (H.B.) : Je crois qu’il faut reprendre les choses depuis le début. Les provocations du journal et celles des caricaturistes qui ont dessiné le portrait du prophète Mahomet, la paix soit avec lui, sont deux choses différentes. On doit comprendre que le Prophète est respecté par tous les musulmans qu’ils soient modérés ou extrémistes. Tous ont protesté contre cette caricature et ses auteurs. Cette représentation donne une mauvaise image des musulmans.
Quand on parle de la coopération et de la collaboration [entre] les musulmans et les pays occidentaux, cette coopération doit se baser sur des principes comme le respect, l’éthique et la décence humaine. Tant qu’on pourra voir des journaux tels que Charlie [Hebdo] – le journal a publié une nouvelle caricature du Prophète Mohamed comme une image négative – ce sera difficile pour les pays musulmans de coopérer avec les pays occidentaux.


Aujourd’hui, nous avons vu des millions de personnes, des musulmans dans le monde entier qui ont manifesté contre la décision prise par la rédaction du journal Charlie Hebdo qui, en répétant la publication d’une caricature du prophète, a incité les musulmans à la violence. De telles démarches ne peuvent pas engendrer de coopération. Je crois que la coopération entre la communauté musulmane, le monde musulman et le monde européen doit se baser sur le respect, l’humanisme et la décence, sans insultes envers une religion quelconque. Ce qu’ont fait ces dessinateurs est une insulte. C’est une démarche immorale contre les musulmans et contre l’islam. Nous n’avons jamais vu les musulmans se permettre une chose pareille envers le christianisme ou le judaïsme.


RT : Alors, cette coalition ne pourra pas fonctionner si ces dessins continuent de paraître ?


H.B. : La coalition pourrait fonctionner sur la base de la compréhension, du respect, sur des principes civils et éthiques communs. Mais aussi longtemps que l’on verra paraître de tels dessins dans des journaux, les musulmans se sentiront offensés, en particulier les extrémistes qui sont déjà hostiles à ceux qui travaillent dans ces journaux… Nous comprenons les notions de démocratie et de liberté, mais ces valeurs ne donnent pas le droit d’insulter les autres. Et je crois que n’importe quelle sorte de coopération entre communautés ou entre des religions différentes ne peut être fondée sur un insulte qui se répète, encore et encore.

En savoir plus : Assad : Les attentats de Paris sont le résultat des politiques étrangères européennes


Nous devons comprendre le fait que la communauté musulmane respecte toutes les religions, toutes les ethnies et systèmes éthiques. Cette thèse est justement ce que tous les journalistes, les dessinateurs et les librairies doivent prendre en considération, il faut comprendre qu’un être humain est un être humain, quelle que soit sa confession – l’islam, le christianisme, le judaïsme ou autre. Tout le monde doit se respecter. Nous avons vu un tel dialogue entre les religions dans plusieurs endroit du monde, mais il faut le mettre en œuvre, il doit servir de base pour tous types de collaboration ou de coopération dans l’avenir.

Les déclarations, vues et opinions expresses dans cet article sont celles de l’auteur et ne représentent pas nécessairement tels de RT.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales