Arrestation du général Piquemal : «à la fois ridicule et odieux»

Le général Christian Piquemal à la manifestation à Calais Source: Reuters
Le général Christian Piquemal à la manifestation à Calais

C’est abominable qu’un vieillard de 75 ans soit tenu par la police comme si c’était un dangereux individu, s’indigne le général Jean du Verdier.

RT France : Quelle a été votre réaction à l’arrestation du général Piquemal ?

Jean du Verdier : Bien sûr que c’est scandaleux que le gouvernement n’a pas encore réglé cette affaire de Calais. Cela dit, ce genre de manifestations, je ne pense pas que ça apporte grand-chose. Sur le fond je suis tout-à-fait scandalisé par cet abcès purulent à Calais. Je ne sais pas si les manifestations de ce genre sont la meilleure façon de s’en sortir. J’ai vu des images, je trouve abominable qu’un vieillard de 75 ans soit tenu par la police comme si c’était un individu dangereux. C’est à la fois ridicule et odieux de voir le peu d’égard avec lequel on le traite. On le tient comme s’il allait s’échapper, on le tient comme si on tenait un jeune gamin en train de casser.

Le général Piquemal va devenir un porte-drapeau, un symbole de tous les gens qui résistent à cette incapacité des autorités publiques

RT France : Pourquoi est-ce que les autorités n’ont pas réagi de façon aussi sévère à une manifestation s’étant déroulée à Rennes, durant laquelle des militants d’extrême gauche ont cassé des vitrines ?

Jean du Verdier : Il n’y a pas eu d’arrestations. Bien sûr, c’est deux poids, deux mesures, c’est évident. Je pense que quand on dira «général Piquemal», on dira que c’est quelqu’un qui est allé manifester. Ca lui donne de l’audience, le fait d’avoir été arrêté. Le général Piquemal va devenir un porte-drapeau, un symbole de tous les gens qui résistent à cette incapacité des autorités publiques. En l'arrêtant, on lui a rendu service et un service à sa cause. Il n'y avait pas beaucoup de monde à cette manifestation. S'il n'y avait pas eu cette arrestation, tout le monde l'aurait oubliée.

Les gens qui manifestaient à Calais n’étaient pas nombreux et n’ont rien cassé. En revanche, on a montré sur Internet aussi des photos, [sur lesquelles] on voyait des migrants de Calais installés dans le cimetière, en train de pique-niquer. Je ne sais pas ce qu’ils faisaient en plus, et on voyait les cordons de police qui étaient autour, qui les regardaient faire et qui ne bougeaient pas. Personne n’est intervenu pour faire cesser cette insulte aux morts locaux. Donc eux, ils avaient le droit de dégrader le cimetière, mais le général Piquemal n’a pas le droit de s’en plaindre. C’est ce qui est abominable dans cette affaire.

En France on devrait encore avoir le droit d’exprimer ses idées

RT France : La manifestation à Calais était interdite. Le général aurait peut-être-t-il dû comprendre les conséquences légales de ses actions ?

Jean du Verdier : Oui, bien sûr. Mais de là à le mettre en prison… On aurait pu lui faire un procès-verbal, mais de le faire partir entre quatre CRS ou gendarmes… C’est ridicule. Un homme de 75 ans n’est jamais dangereux. Il ne va rien casser. Certes, il a des idées, il a exposé ses idées, mais pour l’instant, en France on devrait encore avoir le droit d’exprimer ses idées. Il ne l’a pas fait de façon violente. Effectivement, il est allé manifester alors que c’était interdit. Moi, je n’y serais pas allé à sa place, mais je l’admire d’avoir eu le courage de le faire.

En savoir plus : «L'arrestation du Général Piquemal est exagérée, ça ne peut que choquer tous les citoyens»

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales