Afrique du Sud : le Parlement au Cap ravagé par l'incendie

Suivez RT France surTelegram

Un important incendie s’est déclaré dans la matinée du 2 janvier au siège du Parlement au Cap, en Afrique du Sud. Des pompiers ont été déployés pour maîtriser le feu. Le quartier a été bouclé.

L'enceinte de l'Assemblée nationale où siègent les députés sud-africains a été entièrement détruite par un violent incendie qui fait rage depuis tôt dimanche matin au siège du Parlement au Cap. 

«La chambre où les membres siègent a entièrement brûlé», a déclaré Moloto Mothapo à l'AFP, ajoutant que l'incendie n'était pas encore éteint. 

Aucune victime n'a été signalée et l'origine de l'incendie n'est pas connue à ce stade. «Une personne est en train d'être questionnée», a déclaré le président Cyril Ramaphosa qui s'est rendu sur place. La police a confirmé détenir un homme de 51 ans.

Le feu a démarré vers cinq heures du matin dans l'aile la plus ancienne de l'édifice achevée en 1884, aux salles recouvertes de bois précieux et où siégeaient auparavant les parlementaires. Une partie du toit s'est effondrée. 

«Le toit de l'ancien bâtiment abritant l'Assemblée nationale s'est effondré, il n'en reste rien», a déclaré à la presse le responsable des services de sécurité et de secours de la Ville, Jean-Pierre Smith. «L'ensemble a subi d'importants dégâts provoqués par la fumée et l'eau», a-t-il ajouté. 

Le bâtiment historique qui abrite une précieuse collection de livres et la copie originale du premier hymne national controversé chanté pendant l'apartheid "Die Stem Suid-Afrika", La voix de l'Afrique du Sud en afrikaans, est lui aussi endommagé.

Le feu est ensuite allé dévorer les parties plus récentes aujourd'hui en service. Des images aériennes diffusées sur les chaînes de télévision ont montré d'immenses flammes s'échappant des toits de l'imposant édifice victorien à la façade rouge brique et blanche.

Les rues du quartier huppé ont été rapidement bouclées.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix