L'ECHIQUIER MONDIAL. Liban : on prend les mêmes et on recommence

Chassé par la rue en 2019, l’ancien Premier ministre Saad Hariri revient à ce poste pour sortir le pays d’une grave crise économique et sociale. A-t-il des chances d’y parvenir sur fond de pressions depuis l’étranger et de troubles à l’intérieur ?

Un an après avoir démissionné sous pression de la rue, Saad Hariri est de nouveau nommé Premier ministre. Figure politique sunnite possédant une solide expérience et issue des milieux du pouvoir, il arrange les principales forces politiques du pays et se retrouve être le seul homme de compromis. Néanmoins, son retour sur le devant de la scène politique suscite la colère et le scepticisme d’une partie de la population. Hariri assure que les réformes en profondeur vont être menées et le gouvernement sera formé au plus vite.

Ces changements sont en effet une exigence de la France. En visite à Beyrouth, dévastée par une double explosion dans le port de la ville, Emmanuel Macron promet une aide financière internationale en échange de réformes au pays du cèdre. Pourtant, le plan du chef de l’Etat français est vu d’un mauvais œil par une partie des forces politiques libanaises, dont le Hezbollah, car si ce plan est mis en œuvre, il affaiblira considérablement l’influence politique du parti chiite qui s'ingénie à le torpiller. Cependant, le Hezbollah pourra-t-il y parvenir compte tenu de la pression croissante des Etats-Unis qui le menacent de nouvelles sanctions ?

Comment la nomination de Hariri va-t-elle modifier l’échiquier politique du Liban ? Quels sont les défis que le nouveau Premier ministre devra relever ? Enfin, quels sont les intérêts de la France au Liban ? Pour répondre à ces questions, Oleg Shommer reçoit Daniel Meier, chercheur et enseignant à Sciences Po Grenoble, chargé de cours à l'Université de Genève, et auteur de l'ouvrage Liban: Pouvoirs, Identités et Conflits.

L'ECHIQUIER MONDIAL. Nord Stream 2 : la bataille russo-américaine

Découvrir plus de programmes

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»