L’Arabie saoudite devient le premier acheteur d’armes au monde

Réservoir Source : AFP Source: AFP
Réservoir Source : AFP

L’Arabie Saoudite est devenue le plus gros importateur d’armes et de systèmes défensifs du monde, en dépassant le précédent détenteur, l’Inde, selon un nouveau rapport qui a examiné les données de ventes d’armes de 65 pays l’année dernière.

Les données révélées par l’IHS Jane's 360 dans son rapport sur le commerce militaire global montrent que l’Arabie saoudite a dépensé plus de 5,8 milliards d’euros en achats militaires en 2014, ce qui lui a permis de détrôner l’Inde de sa première place. Les dépenses de , quant à elles, ont été chiffrées 5,1 milliards d’euros. Le second pays le plus peuplé du monde occupe désormais la deuxième place du classement.

Le Royaume a augmenté ses importations d’armes de 54 % au cours de l'année écoulée. Conjointement avec son voisin du golfe Persique, les Emirats arabes unis, les deux pays ont acheté pour 7,8 milliards d’euros d’armes, soit plus que le total pour toute l’Europe occidentale.

La  est désormais le troisième plus grand importateur alors qu’elle n’occupait que la cinquième place un an plus tôt. «La Chine continue de solliciter l’assistance militaire aérospatiale de la Russie et son budget d’acquisitions défensives continuera à s’accroître très rapidement», a dit Paul Burton, directeur des industries de défense et des budgets à l’IHS.

Source : http://press.ihs.com/press-release/aerospace-defense-terrorism/saudi-arabia-replaces-india-
Source : http://press.ihs.com/press-release/aerospace-defense-terrorism/saudi-arabia-replaces-india-

Selon la recherche, la tendance est «sans précédent» et continuera l’année prochaine :  en 2015, un dollar tous les sept dollars dépensés dans le monde pour des achats de défense le sera par l’Arabie saoudite.

«La croissance en Arabie saoudite est spectaculaire et, comme le montrent les commandes précédentes, ces chiffres ne ralentiront pas», a déclaré l’expert de l’IHS Ben Moores qui prédit une augmentation de 52 % des importations en 2015 pour atteindre 9 milliards d’euros.

Les principaux bénéficiaires de cette croissance du marché au Moyen-Orient sont les Etats-Unis qui ont exporté pour 7,9 milliards d’euros dans la région, tandis qu’en 2013 ce chiffre s'élevait 5,5 milliards d’euros. Les autres pays à se partager le gâteau des commandes militaires en provenance du Moyen-Orient sont le  avec 1,7 milliard d’euros, la Russie avec 1,5 milliard d’euros, la France avec 1,2 milliard d’euros et l’Allemagne avec 0,9 milliard d’euros.

Source : http://press.ihs.com/press-release/aerospace-defense-terrorism/saudi-arabia-replaces-india-
Source : http://press.ihs.com/press-release/aerospace-defense-terrorism/saudi-arabia-replaces-india-

Le dynamisme du marché, pour l'auteur du rapport, s'explique de la manière suivante : «Vous voyez des fractures politiques dans toute la région et, dans le même temps, vous avez du pétrole qui permet aux pays de s’armer, de se protéger et d’imposer leur vision du développement de la région»

L’IHS estime que le commerce militaire global actuel pèse 58,5 milliards d’euros, un chiffre qui serait dû à «une demande sans précédent des économies émergentes en avions militaires et à l’escalade des tensions régionales au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique», a dit Moores.

Sans surprise, les  demeurent les principaux fournisseurs d’armes au monde avec 21,5 milliards d’euros de ventes et une croissance de 19 % en 2014, assurant un tiers de toutes les exportations. Ils sont suivis par la Russie avec 9 milliards d’euros de revenus et une augmentation de 9 %. Le rapport prédit cependant qu’à cause de sanctions occidentales, les performances de la Russie pourraient ralentir en 2015.

«Une baisse des exportations est prédite pour la Russie en 2015 alors que des programmes majeurs touchent à leur fin, une tendance qui pourrait être accélérée par les sanctions», a-t-il dit. «De plus, la chute des prix du pétrole peut avoir un effet dévastateur sur certains des clients principaux de la Russie tels que le Venezuela et l’Iran».

Les autres exportateurs de taille sont la France, troisième avec 4,5 milliards d’euros, suivie par le Royaume-Uni avec 3,7 milliards d’euros et l’Allemagne avec 3,2 milliards d’euros.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales