Yémen : les raids aériens de la coalition prennent pour cible la résidence présidentielle à Sanaa

Les forces anti-HouthisSource: Reuters
Les forces anti-Houthis

La coalition arabe avec l’Arabie saoudite à sa tête a pris pour cible la résidence du président yéménite Abd Rabo Mansour Hadi alors que l’opération contre les Houthis se déroule dans le pays, selon une source militaire.

«De fortes explosions se sont produites sur le territoire de la résidence présidentielle dans le centre de Sanaa», a annoncé une source militaire à l’agence de presse Sputnik. Il n’y a pas d’information sur les victimes potentielles.

Plus tôt, les raids aériens de la coalition ont touché l’aéroport international El Rahaba, le siège des forces aériennes yéménites situé près de l’aéroport et la base aérienne al-Daylami non loin de la capitale.

Plus tôt, le Conseil de Sécurité de  a adopté une résolution qui prévoit l’introduction de sanctions contre les dirigeants des rebelles ainsi que l’interdiction des livraisons d’armes et d’équipement militaire aux leaders houthis et «tous ceux qui agissent de leur part ou sur leurs instructions».

En savoir plus : l’ONU approuve les sanctions contre les chefs de la rébellion houthie au Yémen

De plus, la résolution condamne les actions des Houthis, leur exige d’arrêter la violence, de retirer leurs troupes de Sanaa et des autres régions, et rendre les armes dérobées aux troupes gouvernementales.

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a déclaré que toutes les parties du conflit au  doivent exécuter la résolution du Conseil de Sécurité.

«Nous encourageons l’adoption de la résolution et appelons toutes les parties au Yémen à l’exécuter dans les plus brefs délais», a annoncé le porte-parole de Ban Ki-moon. Selon lui, Le secrétaire général de l’ONU a «pris note» de la demande d’intensification des efforts des médiateurs pour relancer le dialogue entre les deux belligérants.

Selon Stéphane Dujarric, Ban Ki-moon «espère que la résolution mène à la désescalade du conflit, à l’arrêt de la violence et au retour aux négociations sous l’égide de l’ONU».

La Russie s’est abstenue de voter la résolution. Le représentant permanent de la Russie auprès du Conseil de sécurité Vitali Tchourkine a justifié son abstention en soulignant que les «propositions constructives de la délégation russe n’étaient pas prises en compte». Selon lui, la Russie avait insisté sur l’interdiction des livraisons d’armes à toutes les parties au conflit yéménite et pas uniquement aux Houthis.

L’opération de la coalition arabe «Tempête décisive» a déjà détruit 1 200 habitations et 72 institutions éducatives, selon des sources militaires. Selon un rapport récent du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), plus de 1 000 personnes, dont un grand nombre de civils, ont été tuées dans les combats sur le terrain et lors de frappes aériennes.

La coalition des Etats arabes conduite par  a lancé des frappes aériennes contre les milices houthies il y a quelques semaines, après que le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a été forcé de fuir le pays et contraint de réclamer une intervention internationale pour rétablir son pouvoir.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales