Yémen : l’opération «Tempête décisive» soutenue par Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne et Belgique

Les combattants au Yémen (Capture d'écran d'une vidéo de RT)
Les combattants au Yémen (Capture d'écran d'une vidéo de RT)

La Turquie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Belgique ont annoncé leur soutien à l’opération militaire «Tempête décisive» lancée jeudi au Yémen pour défendre le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi qui affronte une rébellion houthiste.

La  a été informée à l’avance de l’opération militaire conduite par l'Arabie saoudite contre les rebelles houthis au Yémen et elle soutient cette intervention, a déclaré jeudi le ministère turc des Affaires étrangères.

Ankara a appelé le mouvement houthi et ses partisans étrangers à cesser les hostilités qui menaçaient la stabilité régionale et la paix. Le ministère a en outre fait savoir qu’Ankara avait fermement condamné l’offensive des rebelles houthis pour prendre la ville d’Aden où le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi s’était réfugié.

Les , la Grande-Bretagne et la Belgique ont eux aussi annoncé leur soutien à cette opération.

Les Etats-Unis coopèrent étroitement avec l'Arabie saoudite et les autres alliés arabes dans le cadre de cette opération militaire. «Le président Obama a autorisé la fourniture d'un soutien logistique et en matière de renseignement pour les opérations militaires menées par le Conseil de coopération du Golfe», a déclaré Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil national de sécurité (NSC) américain. Reste que, pour la Maison Blanche, comme pour le NSC, les forces américaines ne sont pas engagées dans des actions militaires directes.

L’opération militaire «Tempête décisive» conduite par l'Arabie saoudite a été lancée jeudi au Yémen pour venir en aide au président de ce pays arabe confronté aux avancées des rebelles houthis.

En savoir plus : Yémen : l'Arabie saoudite à la tête d'une coalition arabe lance une offensive contre les houthistes

L'Arabie saoudite, le Qatar, le Koweit, Bahrein et les Emirats arabes unis ont indiqué avoir «décidé de répondre à l'appel du président Hadi pour protéger le Yémen et son peuple face à l'agression de la milice [chiite] houthi». «La Jordanie, le Soudan, le Maroc, l'Egypte et le Pakistan ont exprimé leur souhait de participer à l'opération» au Yémen, a rapporté l'agence officielle Spa.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales