Le tombeau de Saddam Hussein partiellement détruit dans la bataille pour Tikrit en Irak

Le tombeau de Saddam Hussein partiellement détruit dans la bataille pour Tikrit en Irak
Les destructions dans la ville de Tikrit (capture d'écran d'une vidéo de RT)
Suivez RT France surTelegram

Le tombeau de l’ancien dirigeant irakien Saddam Hussein a été mis en morceaux pendant une bataille entre Daesh et les forces gouvernementales irakiennes pour la ville de Tikrit. On ne sait pas encore quelle partie est responsable de la destruction.

Les affrontements entre Daesh (Etat Islamique) et les forces gouvernementales de  se sont intensifiés dimanche lorsque ces dernières ont annoncé leur intention de reprendre la ville de Mossoul dans les 48 heures à venir. La plupart des combats ont eu lieu au nord de la ville.

Les témoins disent que seuls les colonnes restent du bâtiment qui fut jadis un mausolée en marbre dans le village d’al-Awja.

Le tombeau de Saddam Hussein partiellement détruit dans la bataille pour Tikrit en Irak
La crypte détruite à Tikrit (capture d'écran d'une vidéo de RT)

Les portrait de Hussein qui couvraient la crypte auraient été remplacées par des drapeaux chiites et des photos de leaders rebelles.

Yasser Numa, capitaine d’une milices chiite, anciennement appelée les Unités de la mobilisation populaire, a déclaré que le village natal de Hussein a le plus souffert des attaques car c’est là que se trouve la tombe. Les combattants de Daesh ont placé des bombes et des explosifs autour du sépulcre pour piéger les forces irakiennes, a-t-il ajouté.

Tikrit est passé sous le contrôle de Daesh en juin 2014. En novembre, ils ont détruit le tombeau du père de Saddam Hussein qui se trouvait également là-bas.

«Il s’agit de la zone de concentration la plus massive des forces de Daesh parce que le tombeau de Saddam est là-bas», a expliqué Yasser Numa à Associated Press.

En août, les rebelles ont affirmé avoir complétement détruit le tombeau de Hussein, mais les autorité locales ont dit qu’il n’a souffert que de dégâts mineurs, qu’il avait «juste» été saccagé et brûlé.

Saddam Hussein est venu au pouvoir en irak en 1979 et a été renversé en 2003 à la suite de l’invasion américaine. En 2006, il a plaidé coupable à des accusation de crimes contre l’humanité, en particulier, pour les massacres de chiites et de kurdes, et a été condamné à mort puis exécuté le 30 décembre.

Depuis 2007, son corps se trouve dans le mausolée dans son village natal, al-Awja. Cependant, l’année dernière, le corps aurait été relocalisé dans un endroit inconnu vu les craintes qu’il pourrait être affecté par les combats.

Les djihadistes de Daesh ont détruit systématiquement un grand nombre d’artéfacts, de mosquées et de tombes depuis le début de leur avancée en  et en Irak l’année dernière. Ces dernières semaines, les djihadistes de Daesh ont saccagé des villes anciennes d’Hatra et de Nimroud.

En savoir plus : une ville assyrienne de l’Antiquité rasée par l’Etat islamique (VIDEO)

La semaine dernière, Daesh a annoncé ces intentions de conquérir plusieurs villes européennes, y compris Paris et Rome, et a appelé à «faire sauter» la Maison-Blanche, Big Ben et la Tour Eiffel, promettant que les musulmans «reviendront au pouvoir» et seront «les chefs partout dans le monde».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix