La tombe de Miguel de Cervantes retrouvée en Espagne

La tombe de Miguel de Cervantes retrouvée en Espagne Source: AFP
Les experts en médecine légale à l'église des Mères Trinitaires de Madrid

Des experts en médecine légale ont retrouvé à Madrid la tombe de l’auteur de «Don Quichotte» Miguel de Cervantes 400 ans après sa mort.

La tombe contenant les corps de l'écrivain et de sa femme a été retrouvée dans le sous-sol de l'église des Mères Trinitaires à . Selon les experts, il sera difficile d’identifier les os et autres fragments.

«Les corps sont dans un mauvais état de conservation et ne nous permettent pas de faire une identification du corps de Miguel de Cervantes», a dit l’expert en médecine légale Almudena Garcia Rubio.

L’écrivain célèbre a été enterré en 1616 près de l'église madrilène, les corps ont été transportés puis perdus après sa reconstruction. Depuis plusieurs mois, une équipe de chercheurs procédait à des fouilles pour trouver les corps.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»