Ukraine : la ville de Nikolaïev bannit la langue russe dans l'enseignement secondaire

Ukraine : la ville de Nikolaïev bannit la langue russe dans l'enseignement secondaire© GENYA SAVILOV Source: AFP
Une classe de Kiev en 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La ville ukrainienne de Nikolaïev a décidé de bannir la langue russe des établissements scolaires du second degré dès la rentrée prochaine. Cette mesure controversée s'ajoute à d'autres décisions ciblant la population russophone.

Une responsable locale de la ville de Nikolaïev (sud de l'Ukraine) a annoncé sur Facebook le 18 juin que le Conseil municipal avait décidé que l'usage du russe serait banni dans les établissements scolaires de la ville dès le 1er septembre.

«A partir du 1er septembre, pas de clubs, de cours, de classes juniors ou de conceptions pédagogiques [en] langue russe. Enfin ! Merci à tous mes collègues !», a déclaré Ekaterina Stokolyas, une des membres du Conseil municipal. Le message était accompagné d'un dessin d'enfant montrant un chat enlaçant un cœur aux couleurs de l'Ukraine. Sur le dessin figurait la mention «La langue compte» et «Tout compte».

Adieu Tolstoï 

Cette décision s'inscrit dans la droite ligne de la politique de dérussisation entreprise par Kiev depuis plusieurs années et qui s'est accélérée après le début de l'opération militaire lancée par la Russie en Ukraine le 24 février

Ainsi, comme le rapporte l'agence TASS le 7 juin, le vice-ministre ukrainien de l'Education et des Sciences, Andrey Vitrenko, avait annoncé que des programmes allaient être expurgés de références russes dans l'éducation, notamment la littérature étrangère et l'histoire de l'Ukraine. Ainsi, le roman Guerre et paix de l'écrivain russe Léon Tolstoï, qui traite entre autres des guerres russes contre l'Empire français au début du XIXe siècle, sera banni des programmes.

«[Cet œuvre] ne sera pas étudiée en Ukraine. Tout ce qui glorifie [les troupes russes] [...] disparaîtra du programme de la littérature étrangère», avait déclaré Vitrenko. Il avait en outre précisé que des discussions étaient en cours pour savoir si des auteurs russes devaient être maintenus dans les programmes. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix